La société NIS s'engage sur la signature électronique

Sécurité

L’entreprise du sud de la France signe un partenariat avec Keynectis. Objectif : s’engager sur la sécurité des puces et la signature électronique.

Créée en 1995, la société NIS continue de proposer des solutions de sécurisation dans le secteur des puces informatiques. Elle affiche une bonne santé financière; elle annonce le lancement d’une clé chargée de sécuriser la signature électronique, mais aussi de K.SSL, un certificat SSL de sécurisation des échanges Internet.

La société annonce avoir commercialisé pas moins de 4 millions de cartes à puce et affiche un chiffre d’affaires de 2,2 millions d’euros. Afin de poursuivre son développement, NIS annonce doubler son capital en passant de 150.000 euros à 300.000 euros. Cette augmentation de capital servira notamment à financer des acquisitions dans les prochaines années.

NIS fait donc le choix d’un partenariat avec Keynectis, donc deux solutions proposées. Le K.SSL ou certificat SSL de la sécurisation des échanges internet mais aussi Ksign, une clé USB capable de sécuriser des signatures électroniques.

Philippe Salerno, co-fondateur et directeur général de NIS, confie sa position: « Souvent les projets de sécurité ne sont pas connectés entre eux. Un fait étrange alors qu’il y a une demande croissante des projets. Les tendances prochaines vont de la vente de lecteurs et de cartes mémoires haute fidélité mais le marché ira vers des technologies de chiffrement pour le paiement en ligne.»

La société, qui déclare avoir commercialisé pas moins de 250.000 lecteurs en France et 4 millions de cartes à puces, espère donc diffuser très prochainement sa clé USB sécurisée afin de proposer aux professionnels une solution simple de signature électronique sécurisée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur