La sonde de Network Instruments remonte le temps

Réseaux

Avec son utilitaire de navigation temporelle, la sonde d’analyse GigaStor 2T de Network Instruments peut naviguer jusqu’à la nanoseconde au sein de l’historique des données réseau

Imaginons qu’un employé se plaigne d’un problème réseau survenu la veille aux environs de 19 heures? Avec les sondes GigaStor, il suffit d’isoler une fenêtre temporelle ? entre 18h50 et 19h10 par exemple ? pour capturer et analyser ce problème jusqu’au niveau de la nanoseconde.

Network Instruments, développeur de solutions distribuées pour l’administration, l’analyse et la maintenance des réseaux, annonce GigaStor 2T, une nouvelle sonde d’analyse Gigabit et de reconstruction du flux de données haute performance, d’une capacité de 2 Téraoctets (To). A l’image des autres sondes de la gamme, GigaStor 2T (22.000 euros en configuration 2 ports) prend en charge jusqu’à huit ports pour toute combinaison simultanée de sessions SPAN, connexions en duplex intégral et liaisons réseau. Pourquoi placer des sondes GigaStor sur un réseau ? La méthodologie traditionnelle de d’analyse et de dépannage d’un problème réseau nécessite de recréer le problème ou de tenter de le recapturer. En revanche, une sonde GigaStor traite les données directement sur le système, ce qui supprime le transfert de grands volumes de données sur le réseau aux fins d’analyse. De plus, la solution peut servir de sonde Gigabit pour suivre simultanément les statistiques en temps réel et résoudre les problèmes à l’aide d’un système expert complet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur