La sortie de l’iPad 3G reportée au 7 mai aux Etats-Unis

Réseaux
ipad3

Sans explication, Apple repousse d’une bonne semaine la disponibilité de la version 3G de son iPad. Et voit un lot de tablettes bloqué à la frontière israélienne.

Tel le lapin blanc de Lewis Carroll, l’iPad 3G est « en retard », « en retard » voire très en retard! La version Wi-Fi de la tablette d’Apple est bel et bien entre les mains des Apple-addicted aux Etats-Unis depuis le 3 avril mais il n’en va pas de même pour son petit frère l’iPad 3G.

« Plus un mois », « plus une semaine », Apple fait tourner les têtes. Le 14 avril, la firme de Steve Jobs tablait sur une sortie américaine de l’iPad 3G pour la fin avril, elle est désormais annoncée le 7 mai si l’on s’en réfère au site officiel de la marque à la pomme.

Les Américains du Nord se consolent certes avec la tablette tactile mais le reste du monde doit, lui, « faire contre mauvaise fortune, bon cœur » puisque le lancement de la tablette à l’international a, lui aussi, été décalé. Via un bref communiqué de presse, le géant à la pomme expliquait le 14 avril dernier que le lancement en France, en Australie, au Canada, en Allemagne, en Italie, au Japon, en Espagne, en Suisse et au Royaume-Uni de l’iPad était reculé d’un mois.

Victime de son succès, fauché en plein lancement (500.000 tablettes vendues depuis le 3 avril aux Etats-Unis et de « nombreuses » précommandes à satisfaire), l’iPad 3G est momentanément hors-circuit.

Et si par hasard, vous êtes l’heureux détenteur d’un de ces fameux gadgets, faites-y bien attention car si l’on en croit le journal israélien en ligne Haaretz, une circulaire du ministère de la Communication israélien ordonne aux douaniers de se saisir des tablettes tactiles à la frontière. La raison? La non conformité aux normes wifi. Les iPad importés s’appuient en effet sur les normes de communication sans fil américaines alors qu’Israël s’appuie sur les standards européens.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur