La spécification Blu-ray change, incompatibilités en vue

Régulations

La spécification Blu-ray Disc Java débarque, mais certains lecteurs
actuels ne seront pas compatibles

Mauvaise nouvelle pour les premiers acquéreurs de lecteurs Blu-ray. Passé le prix indécent des premières machines, les bugs et autres mésaventures que connaissent bien les ‘early adopters‘, une nouvelle épreuve les attend, le changement de spécification?

La Blu-ray Disc Association vient en effet d’avertir qu’à partir du 31 octobre, dernier délai, tous les lecteurs de disques Blu-ray devront supporter BD Java (Blu-ray Disc Java).

Ce langage de programmation sera indispensable pour décoder une partie des informations contenues sur un disque, à savoir les images incrustées sur des images, comme les commentaires, sous titres, etc.

Autres modifications des spécifications, chaque lecteur devra embarquer à la même date un minimum de 256 Mo de mémoire persistante pour le stockage, porté à 1 Go pour les lecteurs en réseau qui supporteront le téléchargement Web.

Qu’il s’agisse des recommandations techniques pour les lecteurs ou du contenu de BD Java, les spécifications n’ont pas cessé de changer et d’être modifiées, sans que la majorité des distributeurs n’en ait été informés ou tout du moins n’en ait informé leurs clients.

Ces derniers vont pour beaucoup devoir faire face à un vrai problème, l’obsolescence de leurs machines par leur incapacité à supporter la version validée de BD Java.

En revanche, l’argument retenu par certains fabricants, qui constatent que les premiers consommateurs du Blu-ray ont fait un usage limité des fonctionnalités annoncées, et que cela ne les changera pas puisqu’ils n’y auront pas toujours accès avec la version BD Java non reconnue sur leurs postes désormais obsolète !

Quant aux éditeurs, ils vont pouvoir enfin se lancer dans la guerre de succession au DVD. Jusqu’à présent, certains avançaient sur la pointe des pieds en l’absence de standard déclaré?

Warner Bros a choisi le HD DVD, puisque celui-ci n’était pas, comme le Blu-ray, soumis à modifications ultérieures (le consortium HD DVD a choisi depuis longtemps le langage HDi de Microsoft et Toshiba, un dérivé du XML). Paramount a préféré publier un HD DVD avec commentaires et un Blu-ray sans les commentaires. Et d’autres enfin ont profité des 50 Go du Blu-ray pour y glisser deux versions d’un même film, avec ou sans commentaires !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur