La Suisse veut tuer les ‘spams’ en les taxant. Réaliste?

Régulations

Un centime? Rien, une broutille! Mais appliqué à chaque e-mail pour des envois de ‘spams’ en centaines de milliers d’exemplaires, cela pourrait dissuader certains expéditeurs… A condition qu’ils se laissent identifier

Selon nos confrères de SwissInfo, des experts, à Berne, ont imaginé qu’une telle taxe serait le seul moyen de lutter contre le «spam». ”

Il s’agirait d’une petite somme, indolore pour les utilisateurs normaux, mais efficace contre les envois en masse.” Il est question d’une taxe de l’ordre du centime. “Elle n’aurait guère d’impact sur les dépenses des particuliers ou des entreprises. Mais, multipliée par plusieurs millions dans le cas d’un envoi en masse, une telle taxe serait suffisamment élevée pour dissuader les spammeurs.” En somme, nos amis helvètes seraient donc prêts à traiter les courriels comme du bon vieux courrier postal traditionnel… Le point délicat serait précisément de gérer la relation entre l’expéditeur et le destinataire, et donc, de bloquer les mauvais payeurs ou les petits malins qui contourneraient ou détourneraient le système. Il reste que cette idée de taxer les e-mails n’est pas aussi incongrue qu’on peut le croire. D’autres que des experts bernois y ont songé. Dernier en date: le big boss de Microsoft en personne, Bill Gates, l’a préconisé il y a quelque temps. Mais tout le monde a oublié, semble-t-il…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur