La suprématie de Microsoft dégraderait la sûreté des réseaux…

Régulations

Un rapport d’experts (soutenu par la concurrence…) veut montrer que le monopole de la firme accroit la vulnérabilité des réseaux face aux virus

La position de leader n’est pas toujours facile et Microsoft en sait quelque chose. La récente multiplication des attaques contre Windows a fait beaucoup de bruit et la concurrence en profite pour faire parler d’elle.

Un rapport d’experts, soutenu par l’association des industries informatiques (CCIA) -il s’agit en fait de concurrents de Microsoft- estime que la suprématie de Microsoft sur le marché des logiciels accroit la vulnérabilité des réseaux face aux virus et aux pirates informatiques. “Le monopole de Microsoft menace les consommateurs de nombreuses façons, mais il est désormais clair qu’il est aussi un risque pour la sécurité nationale”, a averti Ed Black, le président de l’association des industries informatiques (CCIA), après la présentation du rapport. Les attaques subies par Windows “ne se transforment pas toutes en épidémies mais cette vulnérabilité se constate plusieurs fois par semaine”, souligne Bruce Schneier, l’un des auteurs de l’étude. “Dans toute autre industrie”, une telle répétition “serait embarrassante”, selon lui. “La stratégie de Microsoft d’intégrer une myriade d’applications à son système d’exploitation a largement contribué à le rendre à la fois excessivement complexe et vulnérable”, estime l’expert Daniel Geer, qui a participé à l’étude. Une étude dénoncée Bref, le groupe de Bill Gates qui équipe 90% des PC dans le monde en prend pour son grade. Mais il estime faire des efforts qui vont dans le bon sens. “La sécurité de tous nos clients… est notre priorité absolue”, a affirmé Sean Sundwall porte-parole du géant du logiciel. “Nous avons travaillé avec des experts en matière de confidentialité, des avocats de consommateurs et d’autres spécialistes pour rendre nos systèmes aussi sûrs et fiables que possible”, ajoute-t-il. D’ailleurs, le rapport de CCIA a été dénoncé par une autre association d’industriels, mais pro-Microsoft, celle-ci: l’ATL (Americans for Technology Leadership). Elle estime que “La CCIA, qui représente quelques concurrents puissants de Microsoft, tente par tous les moyens possibles de mener campagne contre la compagnie”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur