La Surface Pro à partir de 879 euros

Poste de travail
Microsoft Surface Pro

Trois mois après le marché américain, la Surface Pro débarque en France. Une exclusivité européenne.

Microsoft a choisi la France pour inaugurer, aujourd’hui, vendredi 17 mai, le lancement commercial de sa tablette Surface Pro en Europe. Trois mois son lancement américain et près de six mois après celui de la Surface RT, la version sous architecture ARM.

Pourquoi la France comme premier pays en Europe ?, s’interroge ITespresso.fr « la Surface Pro est un PC, et selon GfK, le marché du PC en France est en regain de forme, contrairement à l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou les pays d’Europe du Nord », justifie Olivier Ribet. Une analyse contradictoire avec celle de Gartner qui avance des ventes en baisse de 25% sur le premier trimestre. Le dirigeant de la division Windows de Microsoft France s’exprimait dans le cadre d’une conférence de presse tenue ce mercredi non loin d’Opéra, à deux pas de… l’Apple Store.

La Surface Pro, qui est donc pour Microsoft un « PC nouvelle génération » (et pas une tablette tactile munie d’un clavier amovible), peut cependant être perçue comme une alternative intéressante aux iPad d’Apple et à l’armada de tablettes sous Android présentes sur le marché. Elle fonctionne sous Windows 8 Pro.

Un PC puissant

De quoi possiblement accéder à des milliers d’applications disponibles – plus de 70 000 revendiquées à ce jour dans le Windows Store, venant s’ajouter à l’ensemble du catalogue des logiciels compatibles avec Windows sur le marché.

Olivier Ribet a insisté sur tous ses avantages, en termes de puissance (processeur Intel Core i5, 4 Go de mémoire DDR3 et 64 ou 128 Go de SSD) et de flexibilité, avec notamment la présence d’un port USB 3.0 pleinement compatible avec des milliers de périphériques USB et outils de stockage externe.

Il évoque aussi la présence d’un système de refroidissement intégré (et breveté) selon lui diablement efficace, celle d’un port pour cartes mémoire micro SDXC, un châssis VaporMG de 13,5 mm d’épaisseur et un pied intégré pour une utilisation optimale sur un bureau ou sur les genoux.

Clavier en option

La configuration se poursuit avec un écran 16:9 haute définition (1920 x 1080) motorisé par chip graphique Intel HD4000, la présence d’un port HDMI, les caméras avant et arrière (720p), etc. Olivier Ribet rappelle que la Surface Pro peut être utilisée via son « Surface Pen », un stylet qualifié d’ultra-précis pour l’écriture manuelle ou le dessin numérique.

Une série d’accessoires accompagne la Surface Pro : le clavier « Touch Cover », un clavier sensitif ultra-fin et résistant, ainsi que le « Type Cover », un clavier mécanique également très fin. Deux claviers qui existent dans de nombreuses couleurs et remplissent également la fonction de couverture de protection pour l’écran de Surface.

Au rang des accessoires, on compte aussi des adaptateurs HD AV et VGA, ainsi que la souris ‘Wedge Touch Surface Edition’.

979 euros la version 128 Go

Les tarifs ? Comptez 879 euros pour la version 64 Go, 979 euros pour la version 128 Go. Quant au touch Cover il s’affiche à 119 euros, le Type Cover étant lui proposé à 129 euros. Attendez-vous à des offres promotionnelles exceptionnelles le premier week-end du lancement et dans les semaines à venir pour les accessoires (claviers notamment).


En images : Les photos officielles de la Surface Pro de Microsoft

Les photos officielles de la Surface Pro de Microsoft

Image 1 of 8

La Surface Pro de Microsoft
La tablette Surface Pro intègre un processeur x86 Intel Core i5 et Windows 8 Pro.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur