La tablette d'Apple attire les éditeurs

Cloud

Apple signerait des accords de distribution avec les éditeurs pour alimenter son ardoise électronique.

Apple n’a pas encore présenté sa tablette multimédia qu’il construit déjà son écosystème. Selon le Wall Street Journal, Cupertino serait ainsi en train de signer des accords avec des éditeurs pour construire un catalogue de documents (livres, magazine, etc.) destiné à alimenter son nouveau produit.

Apple devrait en effet présenter, le 27 janvier prochain, son ardoise numérique qui, dotée d’un écran tactile, devrait partager les caractéristiques d’un MacBook traditionnel : support d’applications Mac OS X, lecture de différents formats de fichiers, communication Internet, etc., auxquelles elle pourrait ajouter le support de la 3G.

Toujours selon le quotidien new-yorkais, la maison d’édition HarpersCollins (groupe News Corp.) figurerait parmi les premiers signataires. A la manière d’iTunes avec les titres musicaux, les éditeurs s’engageraient à fournir leurs contenus pour profiter d’un nouveau canal de diffusion ouvert avec la tablette d’Apple, baptisée iSlate selon la rumeur. A la différence que les éditeurs seraient libres de fixer les prix, Cupertino se contentant de prélever un pourcentage sur les ventes.

L’offre d’Apple en matière de livres électroniques se distinguerait donc de celle d’Amazon qui impose un tarif de 9,99 dollars à tous les ouvrages. D’autre part, l’eBook Kindle du cybermarchand s’appuie sur une technologie d’encre numérique. Si sa finesse de résolution et sa consommation sont sans comparaison par rapport à l’affichage d’un écran LCD ou LED, l’offre n’existe qu’en noir et blanc pour le moment. Avec son ardoise, Apple (et nombre de ses concurrents) pourra supporter les photos couleurs, voire les vidéos, notamment depuis Internet. Ce n’est pas le cas des liseuses électroniques actuelles.

Deux modèles commerciaux et technologiques pour un même marché, celui du livre électronique qui doit encore faire la preuve de sa pertinence commerciale. Toujours est-il que le marché se prépare. Et l’arrivée d’Apple dans le domaine est un signe fort. Il restera notamment à Apple de préciser si les livres électroniques seront vendus depuis la vitrine commerciale iTunes ou bien depuis une plate-forme dédiée à la manière d’Amazon avec la Digital Text Platform.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur