La téléphonie mobile génère plus d’argent que le fixe

Régulations

Pour la première fois, le chiffre d’affaires du GSM dépasse celui du bon vieux téléphone filaire

Deuxième moment historique pour la téléphonie mobile française. En 2001, les lignes GSM devenaient plus nombreuses que les lignes pour la téléphonie fixe. Aujourd’hui, le mobile dépasse le fixe en termes de chiffre d’affaires. Beau résultat depuis l’apparition du GSM en France en 1992.

Selon les chiffres de l’ART (Autorité de Régulation des Télécoms), le secteur des mobiles au troisième trimestre 2003 a généré 3,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires contre 3,3 pour la téléphonie fixe. Pendant que le mobile progresse (revenus en hausse de 13,4%), le fixe poursuit sa descente aux enfers avec un chiffre d’affaires en baisse de 4,1% et un trafic en repli de 3,5%. La forte croissance des revenus générés par le GSM est en partie due au succès des messages courts: +41,1% à 238 millions d’euros… De son côté, le repli du fixe fait une principale victime: France Télécom qui est de plus en plus concurrencé par les opérateurs alternatifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur