La TNT en mars et en Mpeg2

Régulations

Le gouvernement suit les recommandations du CSA

Après plus de trois années de retard, la télévision numérique terrestre (TNT) semble aujourd’hui calée. Le gouvernement vient d’approuver le calendrier et la norme fixés par le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel): la TNT sera lancée en mars prochain, elle sera disponible sur 35% du territoire et la norme d’images utilisée sera le Mpeg2 et non pas le Mpeg4.

La TNT utilise l’antenne classique de télévision mais numérise le signal. La compression des signaux permet de faire passer six chaînes au lieu d’une, sur une seule fréquence. Le téléspectateur n’a donc pas d’antenne à acheter, de télévision à changer. Un décodeur (80 à 100 euros) est néanmoins nécessaire. Les 14 premières chaînes gratuites devront débuter leurs programmes avant le 15 mars 2005. Les chaînes payantes seront lancées à partir du 1er septembre 2005. Le calendrier prévoit par ailleurs une couverture de 35% de la population lors du lancement pour passer à 60% fin 2005 et 85% fin 2007. Après de longues tergiversations, c’est donc la norme Mpgeg2 qui a été choisie. Une norme soutenue par les nouveaux entrants (NRJ, Bolloré…) dans ce marché. Ce choix technologique permet en effet un démarrage “rapide” de la TNT. Cette norme est par ailleurs utilisée un peu partout en Europe. Certains voulaient que la TNT soit l’occasion de lancer l’image à haute définition (TVHD) et donc utiliser Mpeg4. TF1 et M6 soutiennent en effet la TVHD beaucoup plus que la TNT considérée comme une perte de temps… Pour ces “réfractaires”, le choix du Mpeg4 aurait retardé de fait le lancement de la TNT. Un objectif que les deux chaînes ne se privent pas d’étaler dans les médias. Mais la norme Mpeg4, même si elle est deux fois plus puissante, n’est pas encore homologuée. Malgré les pressions de TF1 et M6, ainsi que du ministère de l’Economie, Nicolas Sarkozy qui soutient cette norme, Jean-Pierre Raffarin a donc opté pour le pragmatisme. Une manière aussi pour lui de marquer un point face au locataire de Bercy…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur