La version bêta de Firefox 4.0 est (presque) disponible

Logiciels

Firefox 4.0 bêta 1 est en approche. Nous avons fait le tour de la mouture préliminaire de cette première version de test. Elle propose une superbe interface et des performances en net progrès.

Une «préversion de la première version bêta» du navigateur web Firefox 4.0 vient de faire son entrée sur le serveur FTP de la fondation Mozilla. Elle est accessible en moutures Windows, Mac OS X et Linux. Bien évidemment, cette version ne devra pas être utilisée sur une machine de production.

Nous trouvons une nouvelle interface graphique, épurée à l’extrême. Elle est plutôt réussie (le bouton « Firefox » est très pratique), mais ne plaira peut-être pas à tous. Heureusement, il sera possible de revenir à une présentation plus classique. Le moteur de rendu HTML se veut plus moderne que précédemment : 97 points au test Acid3, 95 % de réussite aux tests des sélecteurs CSS3 et un beau score de 63 % en terme de compatibilité avec l’HTML5. Encore un petit effort et Firefox pourra décrocher la palme dans le domaine du respect des standards.

Le moteur JavaScript SpiderMonkey est dorénavant assisté de JaegerMonkey, un module qui se charge d’optimiser le code à la volée. L’ensemble permet de faire grimper le score de Firefox depuis la mouture 3.6.4 testée récemment : 1738,1 ms au test SunSpider (+17,2 %), 407 points au benchmark V8 (+76,2 %) et 74,48 run/s pour la partie JavaScript de Dromaeo (+60,9 %). Ces résultats sont encourageants, mais ne permettent pas de rattraper la concurrence… pas même la version de test d’IE9. Il est vrai que Firefox reste à la traine lorsqu’il s’agit de manipuler de très larges ensembles de données ou de traiter des expressions régulières. S’il progressait dans ces deux domaines, il pourrait peut-être espérer combler son retard.

Le moteur de rendu graphique utilise toutes les ruses imaginables, et n’hésite pas à retarder encore plus l’affichage d’éléments. En conséquence, ceux qui ne sont présents que pendant un laps de temps très court risquent fort de ne jamais apparaitre à l’écran. Malgré ces astuces, la vitesse de rendu chute de 3,2 % au test GUIMark. Il est donc grandement temps que l’accélération graphique soit ajoutée à Firefox, afin que le rendu gagne en vitesse et en qualité.

Enfin, le test Peacekeeper, qui mesure les performances générales des navigateurs, présente un score de 1441 points, soit une hausse de 9,3 % par rapport à la version 3.6.4 de Firefox. Le bilan reste donc positif pour ce produit, même s’il est aujourd’hui loin de proposer des performances similaires à celles de Chrome, Safari ou Opera. Bien entendu, il ne s’agit ici que d’une version de développement, qui devrait progresser au fil des mois.

Firefox 4.0 devrait (devait ?) sortir officiellement en version bêta d’ici peu (quatre bogues importants restent encore à corriger). Si tout se passe bien, la mouture définitive de ce navigateur pourrait être rendue publique fin novembre. Il ne reste donc plus qu’à croiser les doigts.A lire également: Dossier comparatif : Chrome reste le plus rapide et le plus évolué des navigateurs web ” />


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur