La version boîte de Windows 7 se vend deux fois mieux que celle de Vista en 2007

Logiciels

Selon le NPD Group, les ventes de Windows 7 en boîte explosent. Mais celles des PC est en baisse.

En tournée à Tokyo, Steve Ballmer s’est félicité des ventes « fantastiques » de Windows 7 au Japon. Le patron de Microsoft n’a cependant fourni aucun chiffre sur la distribution du nouvel OS lancé le 22 octobre dernier. Selon lui, la filiale japonaise de Redmond réalise avec Windows 7 ses meilleures performances.

Le dirigeant peut se réjouir. Les ventes du système d’exploitation démarrent fort, comme le laissaient entendre les analyses de StatCounter et NetApplications. Selon le NPD Group, la vente de Windows 7 en boîtes aux Etats-Unis dépassent de 234 % celles de Vista (qui avait reçu un accueil très tiède en 2007). La version Ultimate (Intégrale), la plus onéreuse, connaît à elle seule une progression de 82 %. Ces chiffres intègrent cependant les ventes promotionnelles organisées en amont de la sortie du système. En France, les 76 000 licences proposées à 50 ou 110 euros s’étaient envolées en quelques heures en juillet dernier.

A ces ventes physiques, encouragées par les efforts tarifaires que Microsoft a consenti sur son application (par exemple 35 euros la version pour ‘étudiants’), il faut ajouter les licences professionnelles et les nouveaux ordinateurs. Sur ce dernier point, Windows 7 ne semble pas jouer en la faveur des constructeurs. Selon le cabinet d’études, « les ventes de PC n’ont pas été aussi soutenues qu’avec le lancement de Vista ». Résultat, les ventes de PC sous Windows 7 chutent de 6 % par rapport à celles de Vista la première semaine. Le NPD ne détaille cependant pas les résultats des distributions dans le commerce.

Une différence que Stephen Baker, vice président et analyste industrie au NPD, met sur le compte du décalage des périodes de sorties. Selon lui, janvier (mois de sortie de Vista) affiche traditionnellement de meilleures ventes qu’octobre. D’autre part, Vista a bénéficier d’un parc vieillissant de PC datant de 2001 avec Windows XP alors que les machines achetés il y a trois ans restent parfaitement adaptées à Windows 7. D’où le succès des ventes en boîtes de l’OS qui réclament un investissement moindre par rapport à un inutile remplacement de machine. Il restera cependant à vérifier que la tendance se confirme au fil des mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur