La version mobile de Firefox gagne en rapidité

Logiciels

2009 signera l’arrivée de Firefox dans le monde des terminaux mobiles. Aujourd’hui, la première version alpha de ce navigateur est rapide et peu gourmande en ressources

Le navigateur Internet Firefox sera disponible dans une version destinée aux terminaux mobiles. Connue sous le nom de code de Fennec, cette version a fait l’objet de multiples optimisations. Elle se base sur le tout dernier moteur Gecko 1.9, présent dans le code source de Firefox 3.

Si Firefox 3 se veut le plus rapide et le moins gourmand en mémoire de tous les navigateurs Internet, les développeurs de la version mobile veulent aller encore plus loin. Ainsi, comparé à MicroB, le navigateur installé sur les Tablet PC Nokia sous OS2008 (et basé sur Firefox 3 Alpha 1), Fennec se montre 5,9 fois plus véloce .

Ce facteur est un peu plus faible sur les machines équipées d’un processeur x86. Les programmeurs se sont ainsi focalisés sur le processeur ARM, utilisé par les Tablet PC Nokia, les PDA et la plupart des téléphones portables. ARM Ltd a également participé à l’optimisation de ce navigateur, qui prend une place centrale dans sa plate-forme Linux Mobile.

Maintenant que le moteur a gagné en maturité, l’équipe de développement peut se concentrer sur son interface. La technologie « Places » sera intégrée. Elle permet d’améliorer la gestion des marques-pages et de l’historique, tout en offrant de nouvelles fonctionnalités : stockage distant et synchronisation entre les navigateurs de la fondation Mozilla.

La mouture mobile de Firefox sera disponible en version bêta sous Linux et Windows Mobile (processeurs ARM et x86), vers la fin de l’année. Notez que XULRunner est également disponible sur les Tablet PC Nokia. Cet environnement d’exécution permettra de simplifier la création d’applications multiplates-formes. Il sert également de moteur aux logiciels de la fondation Mozilla (Firefox, Thunderbird, Sunbird…).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur