La version serveur de l’Ubuntu a la tête dans les nuages

Réseaux

Gros succès pour l’offre Ubuntu Enterprise Cloud, qui compte aujourd’hui plus de 12 000 instances actives. Canonical compte tirer prochainement des revenus de ce marché.

À la veille de la sortie de l’ Ubuntu 10.04 LTS , la nouvelle version de la distribution Linux open source de Canonical, l’éditeur dévoile des informations concernant l’Ubuntu Enterprise Cloud (UEC), son initiative dédiée au cloud computing.

Cette offre a pris forme il y a un an. Elle permet de déployer et d’administrer la distribution Linux sur des cloud privés ou publics (via par exemple Amazon EC2). La version 10.04 LTS devrait proposer de multiples avancées dans ce domaine.

À ceux qui se demandent pourquoi Canonical se concentre tant sur un domaine qui reste encore si peu répandu, Matt Asay, le COO de la compagnie, explique qu’il existe aujourd’hui plus de 12 000 instances actives d’UEC, 200 nouveaux serveurs virtuels étant déployés chaque jour. Nous devons cette information à nos confrères de ServerWatch.

L’offre UEC est donc bien plus qu’une simple lubie pour la firme, qui dispose là d’une solide base installée, laquelle pourra se transformer en source de revenus (au travers de la vente de services). Dans cette optique, la sortie prochaine de l’Ubuntu 10.04 LTS Server for UEC et EC2 (ce jeudi 29 avril) est d’une importance stratégique pour la compagnie, qui compte rapidement mettre en place des offres de service dédiées au cloud.

Bon point, cette version de l’Ubuntu disposera également d’un support technique étendu à cinq ans, un élément qui saura rassurer les professionnels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur