La virtualisation des serveurs : une tendance qui se confirme

Réseaux

Selon une étude de Forrester, les PME sont plutôt en avance sur la question

Alors que les ventes de serveurs physiques marquent le pas (-12% en volume au 4e trimestre), le marché de la virtualisation des serveurs semble au contraire s’affirmer comme une tendance de fond.

Selon une étude de Forrester menée auprès de 2.600 décideurs informatiques aux Etats-Unis et en Europe, 54 % des entreprises ont appliqué la virtualisation de serveurs x86 ou le feront dans les 12 prochains mois. Dans le détail, on s’aperçoit que 53 % des PME ont déjà virtualisé leurs serveurs x86 ou le feront dans les 12 prochains mois. Ce marché profite donc à plein de la recherche d’économies des entreprises.

Une tendance qui se confirme au niveau des systèmes d’exploitation. Les PME sont 36 % à avoir virtualisé leur environnement d’exploitation contre 31 % pour les entreprises ont général. D’ici deux ans, les entreprises interrogées prévoient de virtualiser une moyenne de 54 % de l’ensemble de leurs systèmes d’exploitation, alors que les PME interrogées s’attendent à un taux de virtualisation correspondant à 61 %.

“Ces résultats montrent que les sociétés, quelle que soit leur taille, sont actuellement en train de repenser et de remettre à neuf leur infrastructure informatique et leurs systèmes client, en adoptant de nouvelles approches pour améliorer leur flexibilité, leur efficacité et leurs performances”,explique Frank E. Gillett, vice-président et analyste chez Forrester.

Pour Forrester, cette adoption rapide de la virtualisation va accélérer le choix du cloud computing (hébergement de serveurs virtualisés en mode locatif). Même si la pénétration de cette technologie reste aujourd’hui encore assez faible. Ainsi, 5 % des entreprises appliquent déjà ce type d’hébergement ; 3 % d’entreprises le feront dans les 12 prochains mois. 2 % des PME appliquent déjà l’hébergement de serveurs virtuels facturé à l’utilisation et 2 % des PME prévoient de le faire dans les 12 prochains mois.

Autant de technologies dont le but premier est de réduire les coûts.70 % des entreprises et 74 % des PME disent espérer faire baisser leurs coûts informatiques grâce aux technologies alternatives, comme les différentes formes de virtualisation PC ou de postes client, souligne Forrester.

Encore faut-il connaître et comprendre ces technologies. Les acheteurs de produits informatiques veulent tout simplement connaître l’avis de leurs partenaires les plus proches, explique l’étude. Par ailleurs, les décideurs signalent que leurs homologues et collègues constituent leur source d’information traditionnelle la plus appréciée dans le cadre de décisions d’achat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur