‘Label Vista Capable’ : Ballmer appelé à témoigner

Régulations

Le p-dg de Microsoft devra fournir des explications sur des discussions engagées avec Paul Otellini, le p-dg d’Intel

Le scandale autour de l’affaire ‘Vista Capable‘ n’aura pas épargné Steve Ballmer, l’actuel président de Microsoft. Selon une information dePC World, le numéro du premier éditeur mondial de logiciel a été sommé par un juge fédéral de la ville de Seattle, de s’expliquer face à la justice.

Ballmer et ses avocats auront une trentaine de jours pour répondre à la citation à comparaître. Le p-dg de Microsoft devra répondre de conversations durant lesquelles il aurait évoqué, en compagnie de Paul Otellini, le p-dg d’Intel, la possibilité de réduire les pré-requis techniques nécessaires au fonctionnement de Vista.

La manœuvre avait pour but de permettre à un plus grand nombre de fabricants d’apposer le logo sur leur PC. Or, des consommateurs se sont plaints d’avoir été trompés par ce label et ont lancé une ‘class action’ aux Etats-Unis.

La responsabilité du patron de la firme de Redmond quant à la conduite du programme semble pour le moment avoir été écartée. Le témoignage de Ballmer servira à éclairer l’ensemble d’une affaire qui remonte à 2006.

Un série d’ordinateurs, tous dotés du logo ‘Vista Capable’, s’étaient alors révélés incapable de fonctionner avec l’OS. Windows Vista, critiqué par ses détracteurs pour sa trop grande exigence en ressource système, n’avait pas permis un fonctionnement normal des machines. Les acheteurs en colère, s’estimant trompés par le label, n’avaient pas tardé à engager une action en justice.

Une série de courriels dévoilés par un juge de New York avait également porté à la connaissance du public une série d’e-mails cachant une vérité soigneusement dissimulée par l’éditeur. Dès la fin 2006, celui-ci savait que seuls un tiers des PC du marché étaient capables de fonctionner sous Vista. Le logo aurait ainsi été “bradé” pour protéger les ventes de son partenaire, le fondeur Intel, dont certains des processeurs s’avéraient incapables de faire fonctionner l’OS correctement.

Les futures révélations de Ballmer, à défaut d’être explosives, finiront d’enterrer l’OS décrié.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur