L'activité biométrique de Motorola dans l'escarcelle de Safran

Sécurité
crédit photo © FotolEdhar Fotolia.com

Le géant français s’offre des opportunités au Etats-Unis

Motorola, toujours en grande difficulté financière, vend les bijoux de famille. Son activité de biométrie a ainsi été vendue à Safran. Le français est en effet très présent dans les systèmes d’authentification électronique à travers sa filiale Sagem Security. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

L’activité biométrie de Motorola, basée à Anaheim (Californie),“assure la conception, le développement, l’intégration et la maintenance de systèmes d’identification automatiques par empreintes digitales(systèmes AFIS) destinés aux forces de police et à des clients civils et commerciauxet comprend notamment la marque “Printrak”, expliquent les deux groupes. Elle compte “environ 250 salariés”, a précisé à l’AFP une porte-parole de Safran.

Pour Motorola, il s’agit de poursuivre son recentrage dans les solutions de communication. Et d’expliquer :“la biométrie est un secteur d’activité très dynamique qui impose aux sociétés de se spécialiser dans ces technologies”.

En juin dernier, Safran avait lancé une offre à 300 millions de dollars (en cash et en titres) sur l’activité ID de Digimarc, société américaine spécialisée dans les identités numériques. Mais l’offre avait été finalement repoussée. En s’offrant les activités de Motorola, Safran parvient finalement à s’ouvrir plus grandes les portes du marché américain.

Rappelons que Safran est issu de la fusion de Sagem et de Snecma (groupe industriel aéronautique et spatial de premier plan, spécialisé dans la propulsion, les équipements et les services associés). Le groupe, qui emploie 62.000 personnes, est organisé en quatre branches d’activité : Propulsion aéronautique et spatiale, Equipements aéronautiques, Défense Sécurité, Communications.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur