L’Administration américaine veut protéger la vie privée des internautes

Poste de travail

La FCC livre aujourd’hui ses recommandations en matière de protection des données personnelles des internautes. Elle préconise l’application d’une série de bonnes pratiques.

Les États-Unis multiplient les initiatives pour améliorer le Net. Après le CSRIC, qui partageait récemment ses préconisations en matière de sécurité, c’est au tour de la FCC (Federal Trade Commission, l’organisme de régulation du commerce américain) d’entrer en lice sur un autre dossier chaud : celui de la protection de la vie privée des internautes.

La FCC a livré un document de 112 pages sur ce thème, indique ITespresso.fr. La commission prend acte des nouvelles lois votées par le Congrès américain pour garantir une confidentialité minimale (en particulier à travers le bouton « Do not track » pour les entreprises du Net), la sécurisation des données et la protection des mineurs. Elle recommande aussi officiellement de renforcer la législation pour garantir ces droits fondamentaux, s’éloignant de son optique précédente centrée sur une autorégulation du secteur.

Elle note tout de même les progrès réalisés par l’industrie pour implémenter ses précédentes recommandations volontairement. Mais des manques se font encore sentir, ne permettant pas de garantir le respect de la vie privée des consommateurs.

Appliquer un ensemble de bonnes pratiques

La commission enjoint les sociétés à implémenter des « bonnes pratiques ». « Mettre en place ces bonnes pratiques augmentera la confiance et stimulera le commerce », assure-t-elle. « Elles incluent de faire de la vie privée le “paramètre par défaut” pour les données commerciales et de donner aux consommateurs un contrôle accru sur la collecte et l’utilisation de leurs données personnelles à travers des choix simplifiés en augmentant la transparence. »

Elle détaille ensuite des recommandations spécifiques par secteur. Par exemple sur la téléphonie mobile, pour rendre la gestion des paramètres de confidentialité accessible malgré la petite taille des écrans. Ou alors la possibilité d’accéder et de supprimer les informations collectées sur eux par les data brokers, des entreprises spécialisées dans le recueil d’informations privées à des fins commerciales.

Crédit photo : © Yuri Arcurs – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur