L’Administration Obama recrute le DSI de VMware, Tony Scott

CloudDSIProjets

Après quelques mois de recherches, la Maison Blanche a finalement recruté Tony Scott, vice-président et DSI de VMware.

Le troisième DSI du gouvernement américain vient d’être recruté et sa nomination a été officialisée en bonne et due forme par un communiqué de la Présidence. Il s’agit de Tony Scott. Ce nom n’est pas inconnu dans le monde de l’IT, car Tony Scott était jusqu’alors le vice-président et le DSI de VMware, société qu’il avait rejointe en août 2013. C’est un homme de 30 ans d’expérience dans l’IT qui débarque à la Maison Blanche après avoir occupé la fonction de DSI chez Microsoft pendant 5 ans depuis février 2008 en pilotant le déploiement d’Office 365 et la plateforme Azure. Auparavant, il était en charge des systèmes d’information de Disney.

Il succède à Lisa Schlosser qui avait assuré l’interim de ce poste après le départ de Steven VanRoekel qui a préféré rejoindre, en septembre 2014, l’agence américaine de développement international pour mettre ses compétences technologiques au service de la lutte contre le virus Ebola.

Le communiqué dresse les objectifs du nouveau DSI : conduire les investissements IT de l’Etat, délivrer des services numériques de niveau mondial et protéger les équipements ainsi que les informations. Des efforts ont déjà été entrepris pour réformer le SI de l’Etat fédéral. Le premier DSI, Vivek Kundra, avait poussé l’Administration dans les bras du Cloud et consolidé drastiquement le nombre de datacenters gouvernementaux. Tony Scott va donc poursuivre ses différentes actions et piloter un budget IT qui avoisine les 87 milliards de dollars.

A lire aussi :

L’Obamacare pourrait coûter très cher à Oracle
Données personnelles : Les géants américains de l’IT défient l’Administration Obama


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur