L’administration US commande 500.000 mobiles Windows/HTC

Régulations

Voila de quoi booster les parts de marché de Windows Mobile face au BlackBerry

C’est le contrat le plus important jamais signé par la division Windows Mobile depuis que Microsoft s’est lancé sur ce terrain. Le Bureau du recensement des États-Unis a passé une commande astronomique de 500.000 terminaux (!) du fabricant asiatique HTC qui seront motorisés par le dernier Windows Mobile 5.0. Ils seront utilisés par les recenseurs américains pour recueillir des informations en porte-à-porte jusqu’en 2010.

Une telle commande va donner des ailes aux parts de marché de Microsoft, notamment face à RIM (BlackBerry) et Nokia. La firme prévoit d’ailleurs que l’activité mobile va générer d’ici un à trois ans un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars contre 337 millions en 2005. “Jusqu’à maintenant, le BlackBerry occupait le marché à lui tout seul. Les choses ont changé.”, annonce triomphalement Pieter Knook, ‘senior VP’ de la division Mobilité de Microsoft. L’éditeur a refusé de préciser la valeur de ce contrat. Selon Peter Knook, 5 millions de terminaux équipés de Windows Mobile ont été écoulés en 2005. 102 opérateurs et 47 fabricants dans le monde proposent une centaine de combinés intégrant le système d’exploitation dédié du groupe. Mais Microsoft est encore loin d’atteindre les parts de marché qu’il connaît dans l’univers PC. S’il tire assez bien son épingle du jeu sur le segment des PDA et des Pocket PC communicants, il est encore à la traîne face à l’archi-dominant Symbian (Nokia) sur le marché des ‘smartphones’. C’est pour réduire cet écart que l’éditeur avait lancé en 2005 son nouvel OS Windows Mobile 5. Principal intérêt: mélanger savamment des fonctions grand public largement utilisées dans le monde du PC (navigateur, ‘player’ audio/video, outils bureautiques…) et des fonctions professionnelles. Mais l’OS de Microsoft a été jusqu’à présent pénalisé par une absence cruelle. Celle de la messagerie en ‘push’ ou ‘instant e-mailing’ (mails reçus en direct), système qui a fait la fortune de RIM et de son BlackBerry. Après avoir douté et même dénigré le système mis au point par le canadien, Microsoft a dû se rendre à l’évidence. Le ‘push e-mail’ est une attente forte des utilisateurs, qu’ils soient professionnels ou pas. Ainsi, la firme a profité du 3GSM de Barcelone pour confirmer, encore une fois que Windows Mobile 5 allait très vite intégrer le ‘push e-mail’ via une mise à jour gratuite sobrement baptisée ‘Messaging and Security Feature Pack’. Il permettra une synchronisation avec le serveur de mail MS Exchange 2003 SP2. L’écart avec BlackBerry est pourtant colossal. Le terminal aurait déjà 4,5 millions d’adeptes dans le monde. Pour autant, selon une étude de Diffusion Group, en 2010, Symbian devrait être dépassé par Windows Mobile de Microsoft et par des OS dérivés de Linux. Toujours selon Diffusion Group, en 2010, Symbian possédera une part de marché de 22 %, contre 28 % pour Microsoft et 26 % pour Linux. Ce basculement s’expliquerait par l’adoption massive et rapide de la 3G dont les contenus multimédias seraient mieux adaptés à des combinés motorisés par Microsoft ou Linux. Ce qui reste à prouver !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur