L’ADSL dope les ventes de téléphones fixes résidentiels

Réseaux

Le marché des téléphones fixes sans fil devrait continuer à croître au cours des 5 prochaines années. Grâce à Internet.

Qui a dit que la téléphonie mobile avait tué le téléphone fixe résidentiel? Sûrement pas GfK. Pour l’institut d’étude qui mesure l’activité des biens proposés à la distribution, le marché de la téléphonie résidentielle en France « connaît un second souffle depuis quelques années ».

En 2010, pas moins de 6,3 millions de téléphones sans fil DECT devraient avoir été commercialisés générant un chiffre d’affaires de 290 millions d’euros à raison d’une moyenne de 45 euros par unité. A comparer au 6,12 millions et 5,9 millions de téléphones respectivement commercialisés en 2009 et 2008.

« Depuis la large diffusion des offres ADSL, et notamment des offres triple play, dont la France est grande consommatrice, le téléphone fixe est à nouveau un bien technique à la mode, les consommateurs voulant profiter à plein de la téléphonie illimitée proposée par l’ensemble des opérateurs et fournisseurs d’accès », note le cabinet. Le marché devrait donc progresser cette année de 3% par rapport à 2009, année qui a elle-même connu une embellie de 4,5%.

Le marché des téléphones résidentiel profite des offres ADSL triple play
Le marché des téléphones résidentiel profite des offres ADSL triple play

Et la progression devrait se poursuivre dans les prochaines années. Environ 18 millions de foyers sont connectés à Internet sur les 27 millions de résidence que compte le pays. Soit un potentiel de croissance important. « 75% des foyers français devraient être connectés d’ici 5 ans [66% aujourd’hui, NDLR], remarque Matthieu Cortesse, directeur de clientèle chez GfK Retail & Technology. Cette activité est doublement dynamique : il y a encore beaucoup de Français à équiper et ceux qui le sont déjà seront bientôt tentés d’améliorer leurs prestations en s’abonnant à la fibre optique. »

C’est pourtant loin d’être gagné puisque 85% des foyers sont déjà équipés de téléphones DECT. Mais les nouveaux design d’un appareil appelé à se fondre dans la décoration du salon et les offres en packs (deux ou trois combinés), qui représentent à elles seules 53% des revenus du marché, devraient continuer à séduire les consommateurs.

Plus étonnant, alors que les services de répondeur sont intégrés aux offres de téléphonie sur IP des opérateurs triple play, les ventes des modèles de combinés sans fil avec répondeur n’en souffrent pas. Elles « représentent même près de la moitié du chiffre d’affaires des industriels du secteur », selon Clément Hering, analyste chez GfK.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur