L’ADSL enfin moins cher dans les DOM?

Régulations

L’ART va imposer à France Télécom de diviser par 10 (!) ses tarifs de liaison facturés aux FAI. Pour le moment, seule la Réunion est concernée

Lorsqu’on habite dans les départements ou territoires d’outre-mer, l’Internet à haut débit demeure un rêve. Compte-tenu des distances géographiques et des impératifs techniques, l’ADSL est vendu à prix d’or. Par ailleurs, France Télécom possède un monopole sur les liaisons. Bref, rien n’est fait pour favoriser la concurrence et dynamiser le marché pour le moment réservé aux privilégiés. Les choses pourraient enfin changer. L’Autorité de régulation des télécoms (ART) vient en effet d’imposer à France Télécom de diviser par dix les tarifs des liaisons de la Réunion vers la métropole louées aux fournisseurs d’accès Internet (FAI). Le tarif sera de 1.550 euros mensuels par Mbp/s (mégabit par seconde) soit dix fois moins que le tarif actuel de 17.000 euros mensuels! La Réunion est connectée au Net via le câble sous-marin SAFE (reliant la Malaisie à l’Europe en passant par l’Océan indien), contrôlé par France Télécom. Depuis la mise en place de cette liaison, la région s’est régulièrement plainte des tarifs “excessifs” pratiqués par l’opérateur historique pour l’accès des opérateurs de télécommunications de la Réunion à ce câble. La décision de l’ART, rendue le 4 mai, donne à France Télécom quatre semaines pour appliquer les nouveaux tarifs, a souligné la région qui estime que “les conditions seront prochainement réunies pour que les offres d’accès à Internet haut débit puissent enfin bénéficier à tous les consommateurs réunionnais”. “Un des verrous du haut débit à la Réunion vient de tomber”, s’est félicité le président du conseil régional, Paul Vergès.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur