L’Afnor appelle les professionnels français à participer à la normalisation du cloud

Créer une norme ISO pour le cloud computing, voilà une idée qui commence à faire son chemin. Dans l’absolu, ce processus de normalisation sera une bonne chose en termes d’interopérabilité et de standardisation des infrastructures cloud.

Ce projet est porté en force par deux acteurs inattendus, la Chine et la Corée du Sud, indique l’Afnor. L’association française de normalisation alerte ainsi nos compatriotes sur le nombre trop faible de professionnels français inscrits dans ce processus. « L’un des principaux enjeux est de contribuer, au niveau européen, à l’élaboration de cette norme sans abandonner son leadership à nos amis chinois et sud-coréens », explique Olivier Peyrat, directeur général du groupe Afnor.

Il précise toutefois que si les entreprises françaises sont peu nombreuses à s’être investies dans ces travaux, celles présentes sont des entités majeures, comme EDF ou Thales.

Première étape : définir ce qu’est le cloud

L’objet de la norme ISO sera de fixer un cadre précis autour du cloud computing, permettant ainsi aux entreprises de parler un langage commun, clair et bien défini.

Les premiers travaux ont permis d’identifier la terminologie de base du cloud : cloud privé, public, hybride et communautaire, IaaS, PaaS et SaaS. Plus de détails sur les travaux de l’Afnor dans le secteur de l’informatique distribuée se trouvent sur cette page web.

Crédit photo : © Krischam – Fotolia.com