L’Amérique craint le cyberterrorisme

Sécurité

Prêt d’un américain sur deux se déclare inquiet du risque de voir des terroristes s’attaquer aux réseaux connectés

Si les entreprises et les administrations protègent leurs systèmes et adoptent des comportements qui tendent à minimiser les risques d’une attaque sur le réseau internet, il n’est est pas de même pour l’utilisation personnelle et familiale du web.

Les dernières attaques virales – qui ne sont pas prises en compte dans l’étude que nous évoquons et qui a été réalisée avant la vague des Blaster et Sobig ? démontrent que le particulier est peu protégé, et exploitent de plus en plus les failles sur des postes réservés à l’usage familial.

Dans ces conditions, les analystes considèrent que les résultats de l’étude de ‘Pew Internet and American Life Project’ sont le résultat de leurs efforts de lobbying, ainsi que des campagnes de sensibilisation.

Un américain sur deux est inquiet

11% des adultes américains interrogés se sont déclarés ‘très’ inquiets, et 38% ‘un peu’ inquiets. Nul doute que ces chiffres sont aujourd’hui supérieurs !

Pourtant, les risques du cyberterrorism sont quelque peu flous dans l’esprit des internautes, d’autant que de nombreux scénarii circulent, parfois contradictoires, et souvent à composantes trop technologiques pour être accessibles au commun des mortels.

Après les récentes attaques virales, et les millions d’internautes qui en ont été victimes, la motivation des internautes à assurer la protection de leurs ordinateurs devrait décupler.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur