L’Amérique serait séduite par le porno sans fil?

Régulations

Le contenu est la prochaine étape des services de périphériques sans fil. Mais les professionnels pourront-ils résister longtemps à un marché, le contenu destiné aux adultes, estimé à 1 milliard de dollars en 2008 ? Et surtout sauront-ils protéger les mineurs ?

Les transporteurs de contenu américains sont les derniers à découvrir que la moitié du trafic qui ne provient pas de leur jardin secret fait référence à du contenu pour adultes“, constate, de manière désabusée, un analyste du Yankee Group. Même si les acteurs des communications sans fil peinent à le reconnaître, le marché du contenu pornographique ou celui réservé aux adultes reste l’un des plus porteurs, quel que soit le média. Les communications sans fil sur les périphériques portables, PDA ou smart-phones, ne manqueront pas à l’appel ! D’autant qu’ils représentent un marché qui s’annonce pour le moins lucratif. Mais cette évolution inévitable soulève une autre question qui pourrait se révéler majeure: la protection des enfants. C’est ce qui ressort en exergue de l’étude du Yankee Group, qui révèle l’expérience significative de la ‘start-up’ PhoneBox Entertainment. Cette dernière a développé un service en ligne, PhoneErotica.com, qui permet à l’internaute de régler sur sa facture de téléphone l’accès à du contenu pornographique en ligne. Le service PhoneErotica.com enregistre plus de 75 millions de hits par semaine ! Mais il ne permet pas de qualifier l’identité du visiteur, ni de l’utilisateur du téléphone mobile qui sera facturé. Pour Yankee Group, le développement de systèmes de protection des mineurs, en parallèle aux systèmes de sécurité des communications et échanges par réseaux sans fil, ne devrait pas présenter de difficulté majeure. D’autant qu’ils peuvent représenter une opportunité de profits récurrents !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur