Lancement imminent du Nokia Ovi Store

Cloud

En commercialisant sa plate-forme commerciale de distribution d’applications, Nokia compte prendre sa part d’un marché prometteur. Mais n’est pas Apple qui veut.

L’ouverture commerciale d’Ovi Store est imminente. Selon Reuters, Nokia aurait commencé à connecter les serveurs de production de sa plate-forme de distribution d’applications pour ses terminaux mobiles. “Une étape préliminaire au lancement commercial”, souligne l’agence de presse précisant que le service a été ouvert, ce lundi 25 mai, à certains de ses modèles de smartphones distribués en Australie et à Singapour. Le lancement effectif de la plate-forme est prévu pour le courant de la semaine.

Ovi Store s’inscrit comme un axe de levier de croissance pour le constructeur finlandais. A l’image de l’App Store d’Apple, qui atteint le milliard d’applications téléchargées, Nokia compte sur les futurs revenus générés par Ovi Store pour compenser le ralentissement des ventes de téléphones. Jeux, musique et services de géolocalisation (avec une nouvelle version de Ovi Maps personnalisable et qui assure la synchronisation web-mobile) sont présentés comme les locomotives de l’Ovi Store.

Nokia n’est évidemment pas le seul acteur à s’intéresser à de nouveau marché initié par Apple. Microsoft marche sur les traces de Cupertino avec Market Place tout comme Google et son Android Market ouvert à tous, sans oublier RIM et son BlackBerry App Store pour le moment proposé en Grande-Bretagne et Amérique du Nord. Un marché qui attire les convoitises – Juniper estime le marché à 25 milliards de dollars d’ici 2014 – et donc la concurrence.

Mais Nokia reste le premier vendeur de téléphone de la planète et profitera de sa base installée pour promouvoir l’usage de sa vitrine d’applications. Plus de 200 millions de terminaux dans le monde seraient ainsi compatibles avec le service Download du constructeur. Service amené à céder sa place à Ovi Store. A condition de séduire les développeurs. Fin avril, le finlandais annonçait chercher 350 développeurs pour son Ovi Store. Une stratégie qui s’inscrit dans la transformation de Symbian en modèle open source.

Il n’en reste pas moins qu’il faudra séduire les utilisateurs et que, en la matière, Apple profite d’une sérieuse avance. A défaut de rencontrer un succès similaire à la firme de Cupertino, Ovi Store permettra de tourner la page malheureuse des offres N-Gage et Come With Music qui n’ont jamais trouvé leur public.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur