Pour gérer vos consentements :

Langage de programmation : Python 3 fait le plein de développeurs

L’utilisation de Python augmente chez les développeurs, notamment pour des applications d’analyse de données, le développement Web et l’apprentissage automatique.

C’est ce que montre l’édition 2018 du « Python Developers Survey » promu par la Python Software Foundation (PSF) et JetBrains, éditeur tchèque de l’environnement de développement intégré PyCharm, entre autres.

Plus de 18 000 développeurs dans le monde ont répondu à l’enquête l’automne dernier. 84% d’entre eux ont déclaré utiliser Python comme premier language de programmation. Alors qu’ils étaient 79% lors de la précédente édition du rapport.

Qu’en est-il des versions les plus utilisées ?

Migration vers Python 3.7

Python 3 est dorénavant utilisé par 84% des développeurs interrogés (contre 75% en 2017). Dans le détail : 54% utilisent Python 3.6 et 30% Python 3.7.

En revanche, Python 2, qui ne sera plus officiellement supporté par la core team en 2020, n’est plus utilisé que par 16% des répondants.

Quelle que soit la version privilégiée, les développeurs Python travaillent en priorité sous Linux (69%), mais pas exclusivement. Windows et MacOS arrivent ensuite.

Outre Python, la communauté apprécie également d’autres langages.

Python et JavaScript

Parmi les développeurs qui s’appuient en priorité sur Python, 51% utilisent également JavaScript, 49% HTML/CSS, 47% Bash/Shell (+8 points par rapport à 2017) et SQL (42%).

C/C++ (30% en repli de 4 points), Java (20% en baisse de 3 points), PHP (-2 points à 12%), C# (10%) et Go (9%) figurent également au top 10 des langages les plus utilisés par la communauté utilisant Python comme premier langage.

Dans ce contexte, les usages sont orientés vers l’analyse Data et la programmation Web.

Data science et Web

Près de six développeurs Python sur dix (+8 points à 59%) utilisent ce langage pour des projets d’analyse de données. 56% pour du développement Web, 43% pour une approche orientée DevOps et administration système. 39% pour des applications d’apprentissage automatique (machine et deep learning), 38% pour programmer des web crawlers et autres analyseurs de logs, 33% pour du test logiciel.

L’enquête montre également que Flask (47%) et Django (45%) sont de loin les frameworks Web Python les plus largement utilisés.

Pour la data science, les packages NumPy (62%), Pandas (51%) et Matplotlib (46%) sont les plus souvent cités. Pour les tests, pytest (46%) et unitest (36%) l’emportent.

Enfin, côté bases de données, PostgreSQL (44%) est la plus citée, devant MySQL et SQLite.

(crédit photo © Indypendenz – shutterstock)

Recent Posts

Guardia Cybersecurity School prépare sa rentrée avec CGI

Guardia CS, nouvel acteur sur le marché de la formation cyber post-bac en France, ajoute…

36 minutes ago

Apple répond à l’épisode Pegasus avec un « mode isolement »

Apple intègre à la bêta d'iOS un « mode isolement » optionnel qui restreint les…

1 heure ago

IBM acquiert Databand.ai : de la data quality à l’observabilité des données ?

Data quality ou « observabilité des données » ? IBM préfère le second terme pour…

3 heures ago

Cybersécurité : la Cnil met les collectivités face à leurs responsabilités

La Cnil adresse une forme de rappel à l'ordre aux collectivités territoriales en matière de…

5 heures ago

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

19 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

22 heures ago