L’anti-spam de Microsoft ne convainc pas

Sécurité

L’Internet Engineering Task Force a rejeté le projet Sender ID de l’éditeur

Les projets de Microsoft dans la lutte anti-spam sont une nouvelle fois compromis. L’éditeur cherche en effet à développer une solution baptisée Sender ID pour lutter contre le fléau. Mais cette technologie ne provoque pas l’enthousiasme.

Début septembre, Apache et Debian avaient déjà manifesté leur refus d’implémenter dans leurs logiciels cette technologie. Cette fois, le coup de bambou vient de l’Internet Engineering Task Force (IETF), l’autorité technique du Web, qui a rejeté le projet. La cause de ce refus : un manque de transparence dans la demande d’homologation de ce système. Apparemment, Microsoft a refusé de communiquer à l’IETF certains renseignement concernant les dépôts de brevet recouvrant cette technologie. On ne sait pas si Microsoft va une nouvelle fois se présenter devant l’IETF. Néanmoins, l’éditeur assure qu’il continuera à développer son produit. Sender ID est issu de la technologie SPF et de “Caller ID for E-mail” de Microsoft. Son principe repose sur l’authentification de la source d’un e-mail en analysant notamment son objet ou l’adresse IP de l’émetteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur