L’anti-virus de Microsoft ne sera pas intégré à Windows

Sécurité

Soulagement chez les éditeurs de sécurité

Microsoft a-t-il changé son fusil d’épaule? Traditionnellement, l’éditeur intègre systématiquement ses applications maison: Explorer, Outlook, Messenger, Media Player…, dans Windows. Conséquence, ces applications sont majoritairement utilisées par les utilisateurs. Mais cette stratégie a atteint ses limites. La firme a été condamné plusieurs fois pour abus de position dominante. En Europe, l’éditeur ne peut plus, théoriquement, intégrer son lecteur multimédia à son système d’exploitation car il entrave le développement des produits concurrents comme celui de RealNetworks. Est-ce par peur de procès futurs que Microsoft a décidé que son futur logiciel anti-virus ne sera pas inclus dans Windows? Peut-être. Le programme sera donc vendu séparément et jouera jeu égal avec les produits de la concurrence. Une concurrence qui se dit soulagé de cette décision. “Même si Microsoft n’a rien dévoilé de ses projets (…), Symantec est heureux qu’ils aient opté pour une concurrence loyale sur la base d’une offre payante indépendante”, indique le concepteur d’anti-virus dans un communiqué. Depuis près d’un an, l’éditeur travaille à son projet de logiciel de sécurité. Il est développé à partir des produits de GeCAD Software, une entreprise roumaine spécialisée dans les anti-virus, rachetée en 2003 par la firme. Mais on ne connaît toujours pas la date de son lancement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur