L’Assistance Publique remet à plat son réseau télécoms

Réseaux

Confronté à une hausse importante des flux voix et données, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a fait confiance à Neuf Telecom pour revoir son infrastructure télécoms

En quelques mois, tout le réseau télécoms des 39 hôpitaux de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a été profondément transformé. Une vraie performance lorsqu’on connaît l’importance de ce réseau pour la bonne marche des soins et la taille de l’infrastructure. Ce projet pharaonique a été confié après appel d’offres à l’opérateur alternatif Neuf Telecom qui a du travailler très vite. Car il y avait urgence. Enorme usine à gaz, le réseau télécoms de l’AP-HP était géré par différents opérateurs (France Télécom, WorldCom…) qui avaient en charge 88 PABX, 85 routeurs data, 90.000 abonnés en téléphonie fixe, 72.000 numéros de téléphone et 98 liaisons inter-sites. Soit 120 millions de minutes par an et 3.000 communications simultanées par jour! D’un côté, les matériels commençaient à montrer leurs limites et la multiplicité des opérateurs ne favorisaient pas, loin de là, un contrôle optimal des coûts. Surtout, avec des besoins d’échange de données en forte hausse, notamment avec le développement du “Dossier médical personnalisé”, un dossier numérique partagé, l’AP-HP se devait de réagir afin de répondre à ses besoins de flux mais aussi de sécurité des liaisons. Ce projet plus que sensible visait donc à relier 44 sites de l’AP-HP, de concevoir une nouvelle infrastructure de téléphonie fixe et de données, offrir des services complémentaires aux patients, rationaliser les flux et, évidemment, contrôler les coûts avec le choix d’un opérateur unique.

28 millions d’euros sur trois ans L’appel d’offres (publié en 2003) ne laissait guère de marge de manoeuvre: délais très serrés, obligation de résultat et de formation des personnels etc… Tous les grands opérateurs y ont répondu et c’est Neuf Telecom qui a emporté le morceau: 28 millions d’euros sur trois ans. Un choix payant puisque l’AP-HP constate que le projet est déployé en quatre mois au lieu de six tout en assurant la continuité de services, une garantie essentielle pour ce type de projet. Neuf Telecom a donc mis en place un réseau en fibre optique de 642 kilomètres, couvrant 44 établissements sur cinq départements. Il est constitué d’un backbone sécurisé de deux boucles principales STM 16 de 2,5Gbps pour les 8 sites principaux et de 7 boucles secondaires STM 1 de 155 Mbps pour les sites périphériques. Ce nouveau réseau permet ainsi une augmentation très importante des débits: de 45 Mega à 2×100 Mega en coeur de réseau et de 2×2 à 2×10 Mega pour les sites reliés. L’AP-HP est désormais capable de supporter la hausse considérable des flux de données et de voix et de s’orienter à terme vers la Voix sur IP. C’est cette évolutivité des débits qui était également très recherchée Du côté de l’AP-HP, la satisfaction est au rendez-vous. “Le déploiement s’est fait sans heurts et la basculement a été réalisé en quelques jours, de manière transparente”, assure Bruno Garnier, Directeur économique et financier AP-HP. et de poursuivre: “la nouvelle infrastructure réseau répond à nos futurs besoins”. Dans le même temps, l’AP-HP estime à 30% les économies sur trois ans réalisées grâce à ce nouveau réseau. Un ballon d’oxygène non négligeable pour une administration dont les budgets sont de plus en plus serrés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur