L'association SNIA crée un Groupe de travail “cloud storage”

Réseaux

Il s’agit de développer des “architectures de stockage partagé en ligne”

Toutes les infrastructures sont-elles vouées à monter dans les nuages?… Lors de sa convention internationale début avril, l’association ‘SNIA’ a annoncé la création d’un groupe de travail technique dédié au “stockage de données en nuage” ou “cloud storage“.

Il s’agit de développer les architectures SNIA et les meilleures pratiques relatives au cloud storage, c’est à dire au stockage partagé en-ligne“.

La mission de ce groupe de travail est ainsi définie: “identifier, développer et coordonner des systèmes et des interfaces standard dans le domaine du “cloud storage”.

Sa charte initiale prévoit la réalisation d’un ensemble de spécifications en vue de favoriser l’intéropérabilité des standards d’interface de cette“nouvelle technologie“.

Le “cloud storage” ? C’est “une capacité à réduire la complexité et les coûts informatiques tout en offrant un accès sans précédent à des ressources et des services évolutifs par le biais d’Internet et des infrastructures informatiques mondiales“, déclare Wayne M. Adams, président de la SNIA.

«Pour que le marché du Cloud Storage tienne toutes ses promesses au niveau industriel, une collaboration au sein de l’industrie du stockage et avec les prestataires de services est indispensable afin de faciliter la migration des données entre les différents fournisseurs de solutions de Cloud Storage, ainsi que l’expansion en toute sécurité des data centers. Nous sommes convaincus que ce nouveau groupe de travail technique aidera les membres de la SNIA, les alliances industrielles, les développeurs, les fournisseurs de services et les utilisateurs à réduire les risques inhérents au déploiement du Cloud Computing, ainsi qu’à en accélérer l’adoption».

Par ailleurs, le Groupe de travail technique sollicite des propositions d’interfaces standard et entend obtenir la participation active des professionnels du Cloud Storage, à savoir des fournisseurs de solutions de stockage en-ligne et traditionnelles, ainsi que d’autres professionnels de l’informatique en ligne.

Le groupe de travail prévoit de publier un “modèle de référence du Cloud Storage basé sur des définitions terminologiques communes pour faciliter les futurs travaux de standardisation“. Les définitions relatives aux interfaces de stockage et aux services informatiques en-ligne devraient être disponibles sous forme de projet dans le courant de l’année, leur adoption étant prévue à partir de 2010.

La confusion qui règne dans le domaine des définitions, le positionnement et les préoccupations relatives à la fourniture des services ralentissent l’acceptation de cette technologie“, constate le cabinet d’études Burton Group.

Ont rejoint ce groupe de travail : ActiFio, Bycast, Calsoft, Cisco, San Diego Supercomputer Center, EMC, GoGrid, HCL Technologies, Hitachi Data Systems, HP, IBM, Intransa, Joyent, LSI Corporation, NetApp, Nirvanix, Patni Computer Systems Ltd., QLogic Corporation, The Storage Systems Research Center, Jack Baskin School of Engineering, UC Santa Cruz, Sun Microsystems, Symantec, VMware et Xyratex. “America Corp” – que des firmes américaines?

___

(*) SNIA, Storage Networking Industry Association, organisme professionnel fédérant des constructeurs et des utilisateurs. Son président est Wayne M. Adams, senior technologist, Office of the CTO chez EMC; le vice-président est Vincent Franceschini, senior director of future technologies chez Hitachi Data Systems; secrétaire, Phil Mills, senior technical staff chez IBM (“co-concepteur de Parallel SCSI, ESCON, FICON, Fibre Channel“), trésorier : Rob Peglar, vice president of technology chez Xiotech Corporation et Eric Bart, senior director, au sein de l’entité ‘storage management software’ chez Sun Microsystems.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur