L’auteur de Blaster profite de la clémence de Microsoft

Régulations

Microsoft a retiré la partie financière de sa plainte contre Jeffrey Lee Parson

La Justice américaine a condamné en janvier dernier l’auteur de la variante B du ver Blaster, Jeffrey Lee Parson. Condamnation lourde pour un individu ? 18 mois de prison, 100 heures de travaux d’intérêt général et surtout 500.000 dollars au titre des dommages et intérêts ? mais à la mesure des milliers d’ordinateurs victimes du ver.

Preuve de clémence ou simple constat de l’incapacité de Jeffrey Lee Parson à remplir la partie financière de sa peine ? Microsoft abandonne sa requête concernant les dommages et intérêts. En contre partie, le prévenu devra s’acquitter de 225 heures de travaux d’intérêt général, exercés gratuitement dans des services sans lien avec l’informatique ou Internet. Au fait, le véritable auteur de Blaster, celui ou ceux qui sont à la source du code modifié par Jeffrey Lee Parson, court toujours !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur