L’auteur du ver /virus Bagle.Z serait-il poète ?

Sécurité

Le virus Bagle.Z, moins menaçant que ses prédécesseurs, présente l’originalité toute relative de cacher un poème dans son code, une pratique méconnue mais pourtant très ancienne !

Unique people make unique things That things stay beyond the normal life and common understanding The problem is that people don’t understand such wild things, Like a man did never understand the wild life” Poète, l’auteur de Bagle.Z ? Cherche-t-il à sensibiliser sa détresse alors que son ennemi, l’auteur de NetSky, s’est fait plus présent sur la toile avec six nouvelles versions de son ver depuis le début du mois d’avril ? Peu importe, à force d’accumuler des victimes et de sensibiliser le public internautes sur les menaces qu’ils représentent, les Bagle et autres Netsky s’insinuent dans le paysage Internet et dans nos messageries, mais font de moins en moins de victimes, hormis les messages licites arbitrairement supprimés sans autre procès que le principe élémentaire mais aveugle de précaution. Il en sera de même pour Bagle.Z, dont la seule originalité aura été de cacher une sorte de poème. Original, certes, mais pas nouveau ! Déjà durant les années 80 le premier virus apparu sur l’Apple II affichait un poème au rythme des démarrages de l’ordinateur…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur