L’avenir du chinois ‘Baidu’ s’annonce impérial

Régulations

Le plus populaire des moteurs de recherche de l’empire du Milieu
réalise de très bonnes performances. Retour sur les premiers pas de ce
mastodonte chinois

Le quotidien La Tribune revient dans son édition du jour (03/01/07) sur l’incroyable ascension de ce moteur de recherche dont l’idéogramme chinois signifie “chien”.

Baidu a été fondé en 2000, par deux étudiants et amis de nationalité chinoise qui ont fait leurs études aux États-Unis.

Depuis, l’entreprise ne cesse de grossir et de surprendre les occidentaux qui connaissent particulièrement mal le Web “à la sauce pékinoise.”

Pourtant, le formidable succès de Baidu est la preuve de la progression de la Toile en Chine. Un développement malheureusement très encadré par le sacro-saint parti communiste chinois, mais qui reste incontestable et nécessaire.

Le site est classé leader de la recherche en Chine (étude Alexa.com) et se positionne au quatrième rang mondial. Une performance qui doit certainement faire pâlir de frayeur les dirigeants de Yahoo ou Google, d’autant que les revenus publicitaires de Baidu au premier trimestre fiscal 2007 s’élèvent à 18,9 millions d’euros.

Celui que l’on surnomme avec raison, le “Google chinois” poursuit sa conquête du marché chinois. Ainsi selon une étude du cabinet iResearch, 88,4 % des internautes l’ont utilisé pour leurs recherches.

Son chiffre d’affaires 2006 a augmenté de 170 %, au cours du troisième trimestre il était de 23 millions d’euros.

Et le moteur “made in china”est loin de s’arrêter là. Les analystes pensent même que le moteur va continuer sur sa lancée notamment grâce à d’importantes liquidités (selon la Tribune, 137,1 millions de dollars fin septembre).

Il y a fort à parier que le moteur profite de cet argent pour créer de nouvelles technologies dans le courant de cette année 2007.

Enfin pour conclure, le journal économique nous apprend qu’une version nippone du moteur est en projet et que le chinois pourrait également s’attaquer au marché sud-coréen.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur