2,4 milliards de dollars pour le cloud d’Amazon en 2013 ?

Cloud

Le chiffre d’affaires d’AWS est un secret, mais gratter les chiffres publiés par Amazon permet d’estimer les revenus de son cloud en 2013 à 2,4 milliards de dollars.

Que savons nous des revenus de Amazon Web Services (AWS) ? Au premier trimestre 2013, la rubrique ‘Other’ du bilan d’Amazon, qui réunit AWS, services de publicité et cartes de crédit co-brandées – c’est sous cette rubrique qu’est comptabilisé le chiffre d’affaires du cloud Amazon –, a affiché 750 millions de dollars.

Un résultat décortiqué

A partir de cette information, Christopher Mims, analyste de Quartz, a réalisé une étude qui recoupe des informations collectées dans les médias. A l’exemple des revenus de la publicité sur Amazon, qui selon les propos tenus par David Selinger, d’Amazon, auprès de l’agence Reuters, auraient représentés 500 millions de dollars en 2012.

Par ailleurs, les revenus des marques co-brandées sur les cartes de crédit Amazon sont considérés, de l’avis même du cyber-marchand, comme marginaux…

Autre élément d’analyse, c’est l’introduction du service de compute EC2 et du service de stockage S3 à la mi-2006 qui a fait bondir les revenus de la rubrique ‘Other’.

Enfin, nous disposons d’une dernière série de chiffres, le nombre d’objets stockés par Amazon S3. Celui-ci est passé de 1 trillion courant 2012 à 2 trillions début 2013 (lire “2 trillions d’objets stockés sur Amazon S3“). C’est également un bon indicateur de l’activité d’AWS, même si la courbe de la tarification du stockage cloud d’Amazon décline régulièrement, ce recul inévitable des revenus par utilisateur est largement compensé par la progression des volumes…

600 millions de dollars par trimestre

Deux estimations rapides : le chiffre d’affaires publicitaire d’Amazon en 2013 porté au milliard de dollars et celui des cartes de crédits à 25 millions de dollars. Et une équation simple qui prend en compte la progression du poste de bilan sur lequel figure AWS. Résultat, selon Christopher Mims, le chiffre d’affaires d’AWS en 2013 devrait atteindre 2,4 milliards de dollars !

Si le chiffre laisse rêveur, il n’a finalement rien d’extravagant. Le succès d’Amazon est incontestable, et le nuage ne fait que prendre son envol. Les sommes investies dans le cloud progressent à un rythme exponentiel. Et il présente l’avantage d’être récurrent. C’est plutôt cela qui fait rêver !

Ne comparez plus le cloud Amazon à VMware !

Un consensus s’est établi sur les résultats d’AWS en 2012, estimés proches de ceux de VMware. Ces derniers ont été de 1,19 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires du cloud Amazon sur la même période est estimé à 1 milliard de dollars. Mais la comparaison s’arrêtera là, car la progression d’AWS est phénoménale.

Comme le rappelle Christopher Mims, la comparaison avec VMware a de quoi remettre en perspective l’affirmation portée par Pat Gelsinger, lors d’une de ses premières intervention après avoir été nommé à la tête du géant de la virtualisation : « Si Amazon gagne, nous perdons tous. »

Reste une information critique qui manque à l’analyse réalisée par Quartz : la marge d’AWS ? A casser les prix régulièrement et à maintenir la pression sur ses concurrents en se plaçant systématiquement sous leur tarif (lire “Tribune : prix du cloud, Amazon accélère quand Microsoft se rapproche…“), Amazon a certainement de la réserve sous le pieds. Combien et pour combien de temps encore ? L’information reste secrète…

Crédit photo © MasterGraph – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur