Le «.su » soviétique fait de la résistance

Régulations

L’extension de domaine soviétique, à l’origine destinée à disparaître, fait preuve d’une vitalité surprenante

L’Union soviétique n’est pas morte. Du moins pas sur Internet. En effet, l’agence de presse AP révèle que le nom de domaine « .su » pour soviet union n’a pas disparu. Au contraire. Avec 45.000 domaines, un chiffre relativement modeste, l’extension soviétique affiche néanmoins une progression de 45% au début de l’année 2008. La nostalgie camarade ?

Créée au début des années 90, l’extension, blessée à mort par la chute du Mur et la fin de l’Empire soviétique, aurait dû disparaître en 1994 au profit du « .ru », emblème de la nouvelle nation russe. C’était toutefois sans compter sur l’obstination des amoureux de l’ère communiste.

L’extension est aujourd’hui prisée autant par les nostalgiques que par tous ceux qui entretiennent une vision commerciale. Les cybersquatteurs s’en donnent à coeur joie : « ford.su », «microsoft.su» ou « apple.su » sont fièrement affichés par leurs propriétaires sur la Toile.

Cet anachronisme n’a évidemment pas échappé à l’Icann, l’institut américain chargé notamment de gérer l’attribution des extensions nationales. L’organisme, à l’origine de plusieurs tentative d’éradication du nom de domaine récuse l’aspect technique du problème. Pout l’Icann, il s’agit avant tout d’un problème politique. Les propriétaires des adresses indésirables n’hésitent pas à évoquer un complot ourdi par l’ancien adversaire de la guerre froide.

Du côté de Moscou, des essais avaient également été réalisés dans le but de favoriser la disparition de l’avatar virtuel du bloc soviétique. Toutefois une faiblesse juridique avait parmi à de nombreux futurs propriétaires de se porter acquéreur de la gênante extension.

La toute récente réduction du tarif d’achat, de 120 dollars à 25 dollars, a naturellement favorisé la multiplication des domaines. Sans nul doute, le «.su» a encore un bel avenir devant lui.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur