Le 3611, sauvé par ses utilisateurs

Régulations

Le service d’annuaire, fort de plusieurs millions d’utilisateurs, sera maintenu

Le 3611, l’annuaire électronique accessible depuis le minitel devait fermer ses portes en mars prochain. Ce ne sera pas le cas.

En 2008, le 3611 a encore enregistré plus de 19 millions de connexions“, explique à l’AFP, Michel Datchary, p-dg des PagesJaunes, régie publicitaire du 3611. Pour le responsable, aucun doute ne subsiste quant à au succès du service.

Longtemps menacés par l’avènement d’Internet et ses multiples sites de renseignement gratuits, les services de renseignements accessibles depuis un minitel ont longtemps été donnés pour morts. C’était sans compter les nombreux utilisateurs –âgés, pour une bonne partie- que compte toujours le terminal.

Si nous arrêtons ce service brutalement en mars comme nous l’avions prévu, il est probable qu’on soit encore, à ce moment-là, sur un rythme encore supérieur à 1 million de connexions par mois, ce qui est beaucoup” affirme Michel Datchary.

L’annonce de la fin du service a certainement contribué à “doper” le nombre de connexions pour un service dont l’audience chutait de moitié tous les ans. En 2008, le service enregistrait en moyenne 250.000 connexions par mois. Ce chiffre a été multiplié par cinq au mois de décembre.

Les tarifs de connexions au 3611 resteront identiques. Les trois premières minutes seront facturées 0,22 euro puis, 0,112 euro toutes les trois minutes.

Le 3611, qui représente un tiers des connexions au minitel, reste une “locomotive“. Le terminal, qui compte encore 10 millions de connexions par mois, a généré en 2007, un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. Avec la prolongation de son annuaire, le minitel devrait encore vivre longtemps.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur