Le Bac mention pirate…

Sécurité

Deux élèves américains ont eu l’idée de s’introduire dans les ordinateurs de leur école pour changer leurs notes. Ils encourent 38 ans de prison

Intrusion, piratage et vol. Voilà les chefs d’accusation reprochés à deux jeunes étudiants américains âgés de 18 ans. Pour changer leurs notes plutôt médiocres, Omar Khan et Tanvir Singh ont eu l’idée de pirater les PC de leur établissement pour récupérer des mots de passe et autres noms d’utilisateur.

Pour cela, ils ont tout simplement envoyé une série de Spywares (malwares espions) sur les postes de la Tesoro High School (Californie). Grâce à ces logiciels espions, ils ont pu accéder à distance aux données de l’établissement. Ils ont ensuite modifié leurs résultats scolaires de D et C pour des notes plus correctes A et B+. Profitant de la faille, les deux élèves pirates ont même réitéré l’intrusion pour 12 autres de leurs camarades.

Si l’histoire peut prêter à sourire, la justice américaine ne l’entend pas du tout ainsi. L’instigateur de la piraterie, Omar Khan risque 38 ans de prison. Son compère, lui, ne risque que trois ans d’emprisonnement. Signe que la justice outre-atlantique ne plaisante décidément pas avec les hackers informatiques.

Une sévérité qui découragera peut être les pirates français qui passent leur Baccalauréat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur