Le bénéfice de Motorola flambe

Cloud

Le deuxième fabricant mondial de mobiles affiche un troisième trimestre consécutif à la hausse

Comme la plupart de ses concurrents, à l’exception notable de Nokia, Motorola affiche une croissance vigoureuse grâce à un marché de lé téléphonie mobile qui en 2004 a battu tous les records.

Le deuxième fabricant mondial de combinés sans fil a quadruplé son bénéfice net au 3ème trimestre 2004. Il atteint 479 millions de dollars contre 116 millions un an plus tôt. Le chiffre d’affaires a atteint 8,624 milliards de dollars contre 6,829 milliards au 3e trimestre 2003. “C’est notre troisième trimestre consécutif de ventes solides et d’amélioration de notre résultat avant impôts. Les clients répondent à notre gamme de nouveaux produits et de nouvelles technologies en nous permettant d’accroître notre part de marché dans plusieurs secteurs”, a souligné Ed Zander, le p-dg de Motorola. La division Personnal Communications (les téléphones portables entre autres) a vu son résultat d’exploitation grimper à 390 millions de dollars au 3ème trimestre contre 147 millions un an plus tôt alors que les ventes ont augmenté de 34% à 3,9 milliards de dollars. L’entreprise a vendu 23 millions de téléphones (+15%) et a réussi à conserver sa part de marché. Pour Motorola, le nombre de nouveaux modèles : 17 nouveaux téléphones avec des écrans couleurs et 11 avec des appareils photos intégrés expliquent ce succès. Dans les semi-conducteurs les ventes ont augmenté de 17% à 1,4 milliard de dollars et l’activité est revenue aux bénéfices (82 millions de dollars contre une perte de 76 millions un an plus tôt). Dans les technologies de télécommunication les ventes ont progressé de 24% à 1,3 milliard pour un résultat d’exploitation de 175 millions de dollars (61 millions un an plus tôt). Pour le dernier trimestre de l’année, Motorola table sur un chiffre d’affaires compris entre 9,3 et 9,6 milliards, ce qui est mieux que ce que prévoient actuellement les analystes et représenterait une progression de 16% à 20% par rapport au 4ème trimestre 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur