Le bénéfice de Nokia impacté par les baisses de prix

Cloud

Les ventes du leader mondial sont néanmoins en hausse, ainsi que sa part de
marché

Après les mauvais résultats de Motorola, les analystes attendaient avec inquiétude les trimestriels du numéro un mondial, Nokia. Le finlandais affiche des performances conformes aux attentes mais le groupe, comme ses concurrents a été pénalisé par les baisses de prix des combinés.

Ce dernier est passé en moyenne de 103 euros au premier trimestre 2006 à 89 euros aujourd’hui. Cette baisse s’explique par la progression importante des combinés d’entrée de gamme dans les pays émergeants, où le groupe a gagné des parts de marché.

En effet, les ventes en Chine ont ainsi bondi de 43% sur un an alors qu’en Amérique du Nord, elle se sont repliées de 42,5%. L’Europe, l’Asie Pacifique, la Chine et l’Afrique et Moyen-Orient sont les premiers marchés de Nokia.

Cette pression sur les prix a donc impacté le résultat net qui accuse un recul de 6,6% à à 979 millions d’euros.

Le bénéfice par action est en légère hausse à 26 centimes d’euros, hors éléments exceptionnels, contre 25 centimes un an plus tôt.

Pour autant, les ventes de Nokia sont restées vigoureuses. Le chiffre d’affaires a augmenté de 4% à 9,86 milliards d’euros. Mais les revenus sont inférieurs aux 10,16 milliards du consensus. Le fabricant a écoulé 91,2 millions de mobiles au premier trimestre (+21% sur un an), soit une part de marché de 36% contre 35% il y a un an.

La marge brute du groupe ressort à 33,1% au premier trimestre, contre un consensus de 32%.

En termes de perspectives, la Direction du groupe a notamment confirmé son objectif d’une croissance de 10 % du volume des ventes mondiales de mobiles en 2007. Une légère hausse est attendue au deuxième trimestre par rapport au premier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur