Le ‘big boss’ de Sun veut pouvoir bloguer librement

Régulations

Une règle : “toujours bloguer couvert”

Les boursicoteurs inspirés vont bientôt suivre de près les blogs des grands patrons.

Le patron de Sun Microsystem, Jonathan Schwarz vient d’écrire au patron du régulateur de la Bourse américaine, la SEC (Securities and Exchange Commission) pour demander un changement des règles du jeu et lui permettre de publier sur son journal en ligne (blog) certaines notes financières liées à l’activité de son groupe.

Son envie : faire profiter les internautes des informations financières de son groupe

Rappelons que le SEC contrôle d’une main ferme la façon dont les sociétés cotées annoncent les informations financières. Il faut dire que dans certains cas, ces publications ont un impact direct sur la valeur des actions et sur les fluctuations boursières.

La mission du régulateur est notamment de s’assurer qu’aucun des investisseurs ne soient à même d’accéder à des informations avant un autre. Tout le monde doit pouvoir accéder à ces nouvelles au même moment sans quoi les délits d’initiés vont proliférer.

Selon les règles actuelles, ce type d’information peut être publié lors d’une conférence de presse ou par une conférence téléphonique, mais une publication unique sur le Net est pour le moment interdite.

“Il y a plusieurs années, lorsque j’ai commencé à bloguer, j’étais plus inquiet vis-à-vis de ce que je disais, que la façon dont l’information était diffusée. Par exemple, je ne pouvais pas utiliser mon blog pour annoncer les résultats trimestriels. Aujourd’hui, la donne est différente.”

Avec l’émergence du phénomène blog et sa démocratisation parfois débordante Schwarz estime qu’il est désormais nécessaire de changer ses règles trop strictes. Il a donc écrit à Christopher Cox, le directeur du SEC.

Dans son courrier il est écrit : “Le site de notre société, sun.com, revendique actuellement une moyenne de 1million de clics par jour. Il est évident que ce dernier est au c?ur de notre activité et nous permet de livrer à un maximum de personnes des informations solides sur notre activité. Cependant, l’on estime que les nouvelles publiées sur notre site sont trop difficiles à accéder pour les internautes et la plupart de nos petits actionnaires.”

Le SEC a déclaré poliment que l’utilisation du web pour communiquer n’était pas contre ses règles.

En effet, ses règles écrites n’évoquent aucune interdiction vis-à-vis de ce média. Cependant, toutes les plates-formes utilisées doivent appliquer le principe de non-exclusivité.

Sur le papier, Schwarz peut donc s’adonner à sa passion pour le blog, mais il doit s’assurer que les informations publiées apparaissent aussi sur le site officiel de Sun.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur