Pour gérer vos consentements :

Juste à temps pour Noël.Officiellement dévoilé en septembre, le Priv de BlackBerry est en précommande via Orange.fr et Sosh.fr au tarif de 800 euros nu. Il sera prochainement disponible dans quelques boutiques Orange. Début 2016, il le sera aussi sur le shopBlackBerry.com. La proposition est celle d’un smartphone haut de gamme avec accent mis sur la vie privée et la confidentialité des données.

Le Priv dispose d’un écran OLED de 5,4 pouces aux bords incurvés, ce qui n’est pas sans rappeler les déclinaisons Edge des flagships 2015 de Samsung. Il affiche une image définie en 2560 par 1440 pixels, ce qui se traduit par une résolution de 540 ppp (pixels par pouce). L’écran est protégé par un verre de type Gorilla Glass 4.

Le terminal embarque le SoC Snapdragon 808 de Qualcomm, associé ici à 3 Go de mémoire vive. Côté stockage, il offre 32 Go de mémoire flash interne, extensible par carte microSD (avec jusqu’à 2 To). On trouve également un APN principal avec capteur de 18 mégapixels, associé à un flash à deux LED. L’ensemble est alimenté par une conséquente batterie de 3410 mAh, avec support du QuickCharge 2.0 et des normes de recharge sans fil PMA et Qi. La seule marque de fabrique BlackBerry qui perdure : la présence d’un clavier physique.

Sécurité des données by design

Mais, le Priv hérite aussi d’une palette d’outils et de fonctionnalités dédiés à la confidentialité des données. Ainsi, l’application DTEK (propre à Android) s’assure d’une éventuelle compromission des données, avec un focus sur la prévention. On retrouve toutefois un niveau similaire de sécurité et de contrôle nativement dans Android 6.0 Marshmallow. Quant aux données, elles bénéficient d’un chiffrement via le standard FIPS 140-2.

Les clefs de chiffrement sont gravées dans le silicium de certains composants clefs, le système étant baptisé « Root of Trust », précise ITespresso. Il y a aussi le « Verified Boot » et le « Secure Bootchain » qui assurent une vérification systématique du smartphone (des composants aux éléments software) en quête d’une éventuelle compromission des données, via une altération détectée.

Enfin, le Priv est compatible avec la solution EMM BES12 de BlackBerry. Il exploite par ailleurs les jonctions entre Android for Work de Google et la plate-forme de gestion BES12 de BlackBerry.

A lire aussi :

BlackBerry Priv tacle l’indiscrétion de Skype et WhatsApp

Blackberry veut chasser les failles critiques du Priv Android

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago