Le Blu-ray ne décolle pas encore. Au contraire

Cloud

Les ventes de galettes bleues ont chuté entre janvier et mars

Les consommateurs ne se pressent pas pour passer au Blu-ray, le successeur désigné du DVD. Malgré la victoire de ce format face au HD DVD de Toshiba, la galette bleue peine encore à s’imposer alors qu’elle est seule sur le marché.

Pire, les ventes du Blu-ray sont en baisse. Aux Etats-Unis, leurs ventes ont chuté de 40% entre janvier et février et n’auraient progressé que de 2% en mars. Les raisons de ce démarrage poussif sont nombreuses : les films et les lecteurs sont encore chers.

Surtout, les consommateurs estiment que le bon vieux DVD leur suffit largement tant au niveau de la qualité de l’image, que des prix des films. En fait, il semble que les consommateurs refusent de tomber dans le jeu des industriels, à savoir se reconstituer une bibliothèque de films comme à l’époque du CD remplaçant le vinyle ou du DVD remplaçant le VHS. Cette fois, l’écart qualitatif n’est pas jugé suffisant pour passer à l’acte !

D’un autre côté, il faut rappeler que les changements technologiques mettent du temps à s’installer; Il avait fallu 10 ans au DVD pour s’imposer ! Alors pour le Blu-ray, il reste de l’espoir !

Michael Nathanson analyste chez Bernstein Research conserve ainsi une vision optimiste de la vente de Blu-ray. Pour la période comprise entre 2007 et 2011, il prévoit une cannibalisation des ventes globales de DVD par le Blu-ray, ce qui aurait pour effet de faire progresser le chiffre d’affaires global des ventes de 2,4% par an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur