Le bug Gmail provoqué par une erreur de sauvegarde

Réseaux

Google explique que l’incident qui a privé de leurs contenus des milliers d’utilisateurs de Gmail provient de la nouvelle version de l’application de sauvegarde.

« Imaginez la panique qui vous assaillit à l’idée de vous connecter à votre compte Gmail et de le trouver vide. » Ben Treynor, vice président et ingénieur chez Google a trouvé les mots pour exprimer ce qu’ont probablement ressenti plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs victimes d’un incident du service en ligne Gmail dimanche 27 février. Le premier du genre chez Google pour 2011.

Si les chiffres de 100.000, voire 150.000, victimes ont été avancés, Google préfère parler en pourcentage. Après avoir évoqué 0,29 % de la base puis 0,08 %, l’incident n’aurait finalement touché « que » 0,02 % des utilisateurs selon les déclarations de Ben Treynor, qui s’en excuse une nouvelle fois. Si nombre d’entre eux ont pu récupérer leur contenus, l’incident n’est pas tout à fait clos. « La bonne nouvelle est que les courriels n’ont jamais été perdus et nous avons rétabli l’accès pour nombre d’utilisateurs, souligne le responsable dans son billet. Même si cela prendra plus longtemps que prévu initialement, nous sommes en bonne voie et les choses devraient bientôt revenir à la normale pour tout le monde. »

Sans entrer dans les détails, Ben Treynor explique qu’une mise à jour de l’application de sauvegarde est à l’origine du bug. « Dès que nous avons constaté le problème, nous avons immédiatement stoppé le déploiement de l’application et sommes revenus à l’ancienne version. » Pas de chance pour les 0,02 % qui ont donc eu la primeur de la nouvelle application. Heureusement que Google effectue des copies des e-mails sur bande, stockées hors ligne, qui lui permet ainsi de restaurer les données. Un support analogique qui nécessite du temps de manipulation…Patience, donc.

A noter cependant que tous les e-mails susceptibles d’avoir été reçus entre 18 heures et 2 heures dans la nuit de dimanche à lundi (heure de la côte Pacifique) n’ont pas été délivrés. Les expéditeurs sont donc invités à réitérer leurs envois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur