Le bullion de Bull écrase la concurrence au test SPECint_rate2006

Cloud

Le serveur novascale bullion, aidé de ses 16 processeurs octocœurs, vient de battre un nouveau record au test SPECint_rate2006, devant HP et IBM.

Le Bull novascale bullion vient de décrocher un nouveau titre, celui du serveur x86 le plus rapide au test SPECint_rate2006. Avec un score de 3050 points, la machine proposée par le constructeur français se montre en effet respectivement 47 % et 144 % plus véloce que les plus rapides configurations d’HP et d’IBM.

Il convient toutefois de préciser que les deux firmes américaines ne proposent que des serveurs octoprocesseurs (un ProLiant DL980 G7 et un System x3850 X5), alors que le bullion est pourvu de 16 puces octocœurs Intel Xeon 7560 cadencées à 2,26 GHz (soit un total de 128 cœurs physiques / 256 cœurs logiques). 1 To de mémoire vive est de la partie. Le tout est animé par une RHEL 6.0, le test étant compilé avec les outils d’Intel et fonctionnant dans un disque virtuel placé en mémoire vive. Bull tire ainsi le maximum de son serveur. Un bel exemple d’optimisation.

Dans le domaine de la consommation d’énergie, le novascale bullion fait – là encore – figure de modèle. Son rapport performance par watt est ainsi deux fois supérieur à celui de la machine alignée par IBM et 31,6 % plus élevé que celui décroché par le serveur x86 phare d’HP. Des résultats très solides pour l’offre de Bull. Les serveurs bullion sont accessibles dans diverses configurations comprenant 4, 8 ou 16 processeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur