Le câble LION2 d’Orange apporte le haut débit à Mayotte

Réseaux

Orange-France Télécom vient d’activer LION2, un câble optique de l’océan Indien à très haut débit qui relie Mayotte au continent africain et à La Réunion.

Orange-France Télécom, et ses partenaires, viennent d’annoncer la mise en service du câble sous-marin LION2. Il complète le réseau LION (Lower Indian Ocean Network) qui relie Madagascar au réseau très haut débit mondial via La Réunion et l’Ile Maurice, en prolongeant l’infrastructure jusqu’au Kenya et en passant par Mayotte. La petite île coincée, rappelons-le, entre Madagascar et la côte Est africaine bénéficie désormais du haut débit. Voilà qui va améliorer les communications avec le continent et, d’une manière générale, avec le reste du monde.

Selon Orange, la capacité de transmission et la qualité de service qu’apportent LION2 sont équivalentes à celles disponibles en Europe. Le câble émerge des fonds marins à Kaweni (Mamoudzou) près de Dzaoudzi. Il ressort du côté kenyan à Nyali, près de Mombasa, où une station d’atterrissement a été construite à cet effet. Mayotte n’a donc plus rien à envier à La Réunion et l’Ile Maurice en matière de communication Internet, donc, et renforce la connectivité du Kenya aux réseaux internationaux. Ce qui devrait répondre aux besoins de communication pour les années à venir.

Composé de fibres optiques (en technologie WDM ou multiplexage de longueur d’onde), LION2 bénéficie d’un débit aujourd’hui maximal de 1,28 Tb/s. Mais sa compatibilité avec les prochaines générations de technologies de transmission optique lui assure l’évolution des débits pour l’avenir. Une mise à jour matérielle, voire logicielle, sans avoir besoin d’intervenir sur l’infrastructure sous-marine.

Une route alternative

LION2 apporte certes le haut débit à des territoires qui en étaient dépourvus et renforce l’infrastructure des zones concernées. Mais il constitue aussi une route alternative pour sécuriser les transmissions haut débit passant par l’Europe et l’Asie pour l’ensemble des pays d’Afrique où l’opérateur historique est implanté. « Il offre en effet la possibilité de rediriger le trafic en cas de besoin vers les trois autres câbles qui relient déjà le Kenya », précise Orange.

Long de 2700 km, LION2 représente un investissement de 57 millions d’euros, dont près de 38 millions supportés par France Télécom et ses filiales Mauritius Telecom, Orange Madagascar et Telkom Kenya. Les opérateurs partenaires Emtel Ltd et la Société Réunionnaise du Radiotéléphone se répartissant le reste.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur