Le calcul scientifique allemand s’offre un nouveau supercalculateur Bull

Régulations

La puissance de calcul de ce nouveau “monstre” est destiné à l’enseignement
supérieur et aux centres de recherche allemands

Le Centre de calcul régional de Basse-Saxe (RRZN – Regionale Rechnenzentrum für Niedersachsen) a investi dans un supercalculateur Bull NovaScale dont la puissance est mise à la disposition de la communauté D-Grid au niveau fédéral.

Le Centre de calcul régional de Basse-Saxe fait partie des réseaux intra et inter régionaux constitués pour fournir aux établissements d’enseignement supérieur et aux centres de recherche d’Allemagne des ressources de pointe en calcul haute performance. Pour ce faire, le supercalculateur NovaScale est hébergé par l’Université Leibniz de Hanovre.

“Nous sommes très heureux de compter le centre de calcul régional de Basse-Saxe parmi nos grands clients HPC. Ce nouveau succès confirme la montée en puissance de nos solutions de calcul au service de la recherche européenne comme mondiale. Le choix du centre de calcul régional de Basse-Saxe, après celui d’autres grands centres de recherche en Allemagne, en Espagne, en France, en Irlande, au Royaume-Uni…, conforte notre stratégie qui vise à proposer des solutions de calcul haute performance innovantes, ayant la capacité d’associer puissance, très haute compacité, faible consommation et administration facilitée” a déclaré Benoît Hallez, Directeur des activités calcul haute performance de Bull.

63 serveurs et 2,5 Téraflops dans deux armoires

Pour répondre à l’appel d’offre européen, Bull a proposé un cluster NovaScale composé de 60 n?uds de calcul 1U (NovaScale R421) équipés de processeurs Intel Xeon double c?ur et de 2 n?uds d’administration 2U (NovaScale R460) équipés du même type de processeurs.

Cette solution est complétée par un serveur d’images (NovaScale R440), soit un total de 63 serveurs qui peuvent être intégrés dans deux armoires 40U.

Le supercalculateur NovaScale délivre une puissance crête de 2,5 Téraflops. Son architecture de cluster de serveurs SMP (ndlr : Symetric Multiprocessing) fonctionne sous Linux, et est administrable à distance.

Ce système est en production depuis janvier 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur