Le CherryPal, petit, sobre… et concurrent du Eee PC

Cloud

Commercialisé au prix de 249 dollars, ce mini PC se veut le champion de la basse consommation : il ne nécessite que 2 watts

Dire qu’Asus a eu le nez creux serait un euphémisme. Depuis le lancement du très populaire Eee PC, tous les concurrents du taïwanais ont proposé à un rythme soutenu leur propre version de netbook. Après Asus, Acer, Dell (bientôt), MSI, ECS, Medion ou encore The Phone House, Apple et Surcouf, il semblerait que l’heure de CherryPal ait sonné.

Le netbook, à l’instar de ses concurrents, est dépouillé à l’extrême. Affichant un poids plume de 283 grammes et pourvu d’une batterie à très faible consommation (2 watts), d’une mémoire vive de 256 Mo, et d’un SSD (disque dur flash) de 4 Go, la machine s’architecture autour d’un processeur MPC5121e mobileG, estampillé Freescale.

La jeune société a opté pour une version Debian de Linux et la suite logicielle gratuite OpenOffice.org. Parmi les autres logiciels embarqués se trouvent une déclinaison du navigateur Firefox, le logiciel iTunes, un lecteur de contenu multimédia et un logiciel de messagerie instantanée.

Côté connectique, la société a assuré le minimum, à savoir deux connections USB, un port Wi-Fi, une prise pour câble Ethernet ainsi qu’une sortie VGA.

En plus du disque dur, un espace de stockage en ligne de 50 Go est proposé à l’utilisateur. Selon le communiqué, la capacité pourrait être augmentée à l’avenir.

Le netbook devrait nécessiter un minimum de manipulation de la part de l’utilisateur. Pour activer l’interface, l’utilisateur compose son nom d’utilisateur et son mot de passe. L’ensemble des mises à jour et opérations de maintenance est assuré par le constructeur. La machine devrait être commercialisée d’ici la fin du mois.

Avec cette nouvelle machine, le petit monde des netbook est complété d’un nouveau membre. Selon AP, le cabinet IDC estime entre 3 et 5 millions le nombre de mini PC écoulé d’ici la fin de l’année. D’ici à 2012, pas moins de 9 millions de mini PC devraient trouver preneur. Des prévisions très optimistes qui laissent néanmoins sceptiques certains analystes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur