Le Cinéma adhère au concept de la vidéo à la demande

Régulations

Prés de 900 films* sont disponibles en VOD (video à la demande) à mi-mai 2006

A l’occasion de la signature de la Charte sur le Film en ligne dans le cadre du 59e festival de Cannes, l’institut GfK et le cabinet NPA Conseil ont dressé un état des lieux de la disponibilité des oeuvres sur les sites Internet français de Vidéo à la Demande (VOD).

Au 15 mai 2006, on recensait 867 films ayant fait l’objet d’une exploitation en salles, soit environ 30% de l’offre totale de programmes payants disponibles sur les 8 plates-formes étudiées (ArteVod, Canalplay, France Télévisions vod, M6video, TF1vision, TPSvod, Virginmega, Wanadoo 24/24 vidéo). L’élargissement des catalogues sur chaque site, mais aussi l’accroissement du nombre d’acteurs en exploitation expliquent l’augmentation rapide de l’offre (près de 100 titres par mois). Outre les comédies dramatiques et comédies qui représentent prés de la moitié de l’offre disponible, les genres les plus présents sont les films d’action (environ 15%), les films policiers (12%) et les films d’horreur ou de science-fiction (plus de 10%). Cette structure est à comparer avec une offre de programmes audiovisuels dominée par les programmes d’animation, les documentaires et la fiction. Parmi les catalogues disponibles en ligne, on compte 364 films nord-américains (42%), 320 français (37%), 74 européens non nationaux (9%), et 70 asiatiques (8%). 39 productions venant du reste du monde (Afrique, Océanie, Amérique du Sud et non identifiés) représentent 4% de l’offre de films. 61,3% des films disponibles en VOD sont parus en DVD en 2003 ou avant. 15,3% ont fait l’objet d’une sortie vidéo en 2004, 20,3% en 2005. Les nouveautés DVD du début d’année 2006 (films sortis au cinéma au cours du troisième trimestre 2005) comptent pour 3,1% de l’offre VOD à fin avril. Compte tenu du délai conventionnel de 33 semaines après la sortie en salle qui doit procéder la distribution en VoD, l’observation du box-office 2005 représente aujourd’hui la base d’observation la plus pertinente pour juger de l’attractivité des offres : au 15 mai, 17 des 45 films ayant réalisé plus d’un million d’entrées en 2005 étaient disponibles sur l’une au moins des plates-formes, dont le numéro trois (Brice de Nice), le quatrième (Charlie et la chocolaterie), le septième (Million Dollar Baby), le huitième (Mr & Mrs Smith) et le neuvième (Les Poupées Russes). Au total, huit de ces films étaient français. De même, si l’on se réfère aux ventes vidéo, 3 des 10 meilleures ventes DVD du début d’année sont aujourd’hui disponibles en VoD, alors qu’on ne trouve aujourd’hui sur les plates-formes qu’un seul des 10 films les plus vendus en 2005. *ce chiffre correspond au nombre de films disponibles en streaming ou téléchargement payant (temporaire ou définitif) sur les sites suivants : ArteVod, Canalplay, France Télévisions vod, M6video, TF1vision, TPSvod, Virginmega, Wanadoo 24/24 vidéo, et hors films X issus pour l’essentiel des répertoires Français et Américain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur