Le cloud by Microsoft sans brouillard

DSI

Office 365, CRM Online, Azure… comment s’y retrouver dans les offres cloud de Microsoft ? Une convergence en vue ? Le point avec Jérôme Trédan, directeur Serveurs et Plateformes Cloud.

Jérôme Trédan
Jérôme Trédan

Pouvez-vous nous expliquer simplement l’offre cloud de Microsoft en termes de SaaS, IaaS et PaaS ?
Microsoft propose des briques technologiques utilisées par les entreprises (ou fournisseurs de services, hébergeurs, opérateurs…) pour bâtir des clouds publics ou privés, mais aussi par Microsoft pour proposer son cloud public.
Dans l’éventail Microsoft, on retrouve toutes les typologies cloud : infrastructure, plate-forme ou SaaS.
Trois solutions en mode SaaS conservent leur propre identité : Office 365, Dynamics CRM et Intune [NDLR : gestion de périphériques clients fixes ou mobiles].
Dans ce cas, l’entreprise accède simplement à une application en ligne et Microsoft prend en charge tous les aspects matériels, logiciels, support, mise à jour, etc.

Toujours des briques...
Toujours des briques...

Windows Azure regroupe de nombreux services cloud (IaaS et PaaS) à destination des professionnels informatiques et des développeurs : machines virtuelles, services cloud, sites Web, HD Insights, Media Services, bases de données SQL…
Lorsque l’entreprise souhaite développer ses applications, le PaaS Azure assume la partie matérielle, système d’exploitation, et logiciels middleware.
Par exemple, elle peut accéder à des solutions de collaboration sur le cloud avec SharePoint, des bases de données transactionnelles et analytiques avec Azure SQL Server ou encore avec l’intégration avec Biztalk [NDLR : ESB, BPM, SOA…].
Enfin, l’IaaS Azure met à disposition de l’entreprise une infrastructure sur laquelle elle peut définir ses besoins en ressources matérielles et obtenir des environnements virtuels, sous de multiples systèmes d’exploitation – y compris non Microsoft, et pour diverses technologies virtuelles.

Qu’en est-il des systèmes d’exploitation et des outils d’administration, essentiels dans ces solutions touchant de très près aux infrastructures, et donc aux performances ?
Deux briques technologiques de base répondent parfaitement à tous ces aspects : Windows Server et System Center.
Grâce à leurs caractéristiques complémentaires, ces outils permettent plus de virtualisation, plus d’orchestration et plus de services à la demande. L’entreprise peut ainsi déployer un réel catalogue de services à la demande, avec divers scénarios et possibilité tarifaires, pour une refacturation interne (ou externe).

Un AppController global dans System Center
Un App Controller global dans System Center

Comment Microsoft répond-elle aux besoins des architectures hybrides combinant cloud et informatique sur site ?
L’intégration hybride incarne effectivement une forte réalité du marché.
Dans ce contexte, System Center exprime alors pleinement son potentiel et sa valeur, car il fait le lien entre les ressources du datacenter et le cloud via son module App Controller.
System Center devient alors le centre de pilotage du matériel et des périphériques ; des machines virtuelles, systèmes d’exploitation et cloud ; des applications ; de la qualité de service, etc.
Ainsi, Bouygues Telecom a transformé son datacenter en cloud privé, et utilise des machines virtuelles depuis Azure en lien avec ce dernier.

Office 365 et Intune tournent-ils aussi sur la plateforme Azure ?
En fait, elles sont en cours de migration vers la plate-forme Azure. Toutefois, cela reste totalement transparent pour les utilisateurs.

Le concept de “Cloud à la carte“ n’est-il pas une tarte à la crème ?
Quand Microsoft parle de “cloud à la carte“ pour répondre aux besoins de l’entreprise, cela signifie une liberté de choix des modèles d’infrastructure et économique.
Ainsi, elle peut choisir d’utiliser ses données en local et des applications dans le cloud.
Elle peut également préférer utiliser son propre matériel informatique et utiliser du cloud en mode IaaS en cas de besoin supplémentaire (ou non), pour absorber des pics d’utilisation inattendus ou événementiels.
Avec Microsoft, l’entreprise peut utiliser tout cela en format traditionnel sur site, dans son propre datacenter sous forme de cloud privé, dans le cloud de Microsoft ou d’un fournisseur en ligne, chez un hébergeur… et même combiner tout cela avec la solution unique de supervision et d’orchestration System center.


Auteur : admin
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur